•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Oilers prennent le contrôle de la série face aux Flames

Evander Kane reçoit les félicitations de ses coéquipiers au banc des Oilers alors que des casquettes recouvrent la patinoire, lors d'un match disputé le 22 mai 2022 à Edmonton.

Evander Kane a réussi un deuxième tour du chapeau depuis le début des séries.

Photo : usa today sports / Perry Nelson

Chargement de l’image

Evander Kane a marqué trois buts, Leon Draisaitl a récolté quatre passes, une de plus que Connor McDavid, et les Oilers ont défait les Flames 4-1 dans le troisième match de la série qui oppose les deux équipes de l’Alberta.

Les Oilers ont dominé dès les premiers instants du match disputé à Edmonton et n’ont laissé que peu de marge de manœuvre aux Flames durant la rencontre.

Aucun but n’a été marqué au premier engagement, mais Jacob Markstrom a dû s’illustrer à plusieurs reprises. Les Oilers ont bombardé le gardien des Flames de 20 lancers.

À l’autre bout de la patinoire, Mike Smith n’a reçu que neuf lancers

Les Oilers sans merci en deuxième

Les locaux ont ensuite inscrit quatre buts en deuxième période.

Quatre secondes après la fin d’une punition à Elias Lindholm, Zach Hyman a touché la cible pour une sixième fois depuis le début des séries. Connor McDavid a envoyé la rondelle vers Draisaitl, qui a rapidement redirigé le disque à Hyman qui arrivait à sa droite.

Evander Kane a inscrit les trois buts suivants en l’espace de six minutes.

Pour le premier, il s’est emparé de la rondelle devant le banc des Flames, profitant d’une certaine confusion, puis a remis le disque à Draisaitl qui lui a retourné la faveur. Kane n’a eu qu’à soulever la rondelle au-dessus de la jambière de Markstrom qui était au sol.

Pour le deuxième, il a redirigé une passe de McDavid, tandis qu’il sortait du banc de punition pour son troisième but. C’est à nouveau Connor McDavid qui lui a remis le disque, et il a déjoué Markstrom d’un tir du revers.

Il s’agissait pour Kane d’un deuxième tour du chapeau depuis le début des séries. Il avait également marqué à trois reprises lors du troisième match du premier tour face aux Kings de Los Angeles.

Le gardien Mike Smith a été un peu plus occupé au deuxième vingt, faisant face à 12 lancers. Il a notamment dû s’illustrer coup sur coup devant Matthew Tkachuk et Johnny Gaudreau.

Les esprits s'échauffent en troisième

Dan Vladar est venu en relève à Jacob Markstrom en troisième période.

On a eu droit à une première vraie échauffourée après 9:25 de jeu. Milan Lucic a frappé le gardien Mike Smith, sorti de son filet, et les coéquipiers de Smith sont immédiatement venus à sa rescousse.

Lucic a reçu cinq minutes pour avoir chargé et une inconduite de partie. Trois autres joueurs des Flames et trois joueurs des Oilers ont aussi été chassés. Mikko Koskinen est venu remplacer Mike Smith pour quelques minutes, le temps de s'assurer que Smith n'avait pas subi une commotion cérébrale.

De retour devant son filet, Smith a permis un premier but aux Flames lorsqu'Oliver Kylington l'a déjoué avec un tir haut pendant qu'il était en déséquilibre.

McDavid inarrêtable

Le même joueur a été dominant lors des trois matchs et il est la raison pour laquelle nous tirons de l’arrière dans la série, a affirmé le défenseur des Flames Rasmus Andersson après la rencontre, en parlant de Connor McDavid. 

Il faut trouver un moyen de l’arrêter. Personne ne peut le faire seul, c’est aux six joueurs sur la patinoire, y compris le gardien, que revient cette tâche.

Le défenseur a ajouté qu’il ne pensait pas que ce soit le plan de match des Flames qui soit défaillant. Le problème, selon lui, est plutôt l’exécution du plan.

Matthew Tkachuk croit quant à lui que les Flames doivent revoir leur plan pour arrêter McDavid, car jusqu’à maintenant ça ne fonctionne pas.

Evaner Kane a aussi encensé son capitaine.

Il est en feu depuis le début des séries, il a vraiment fait monter son niveau de jeu d’un cran. Ce n’est pas seulement ce qu’il fait sur la feuille de pointage. Il joue de façon robuste, il gagne ses batailles dans les coins de patinoire tant en territoire offensif que défensif.

Le capitaine des Oilers a récolté neuf points en trois rencontres depuis le début de la série face aux Flames.

Beaucoup de bruit à la Place Rogers

L’entraîneur-chef Darryl Sutter croit le bruit qui régnait dans l'aréna a joué un rôle dans la défaite des siens.

Je pense que plusieurs de nos jeunes joueurs n’ont jamais été dans une telle situation et ont été intimidés par l’atmosphère.

Questionné à savoir si lui et ses coéquipiers avaient été intimidés Andersson a répondu : Pas du tout, il y a beaucoup plus de bruit au Saddledome.

Incident Lucic-Smith

Ils ont puni Lucic pour avoir chargé n’est-ce pas?, a questionné Darryl Suttter quand on lui a demandé ses impressions sur l’incident impliquant son attaquant et le gardien des Oilers Mike Smith.

Pouvez-vous imaginer ce qui se serait produit s’il avait vraiment chargé? Je crois plutôt qu’il a tenté de ralentir, mais on ne peut rien y faire.

Mike Smith n’est pas trop certain de ce qui s’est passé. Je suis sorti pour jouer la rondelle et tout d’un coup je me suis retrouvé dans la bande. C’est quelque chose qu’on a vu dans d’autres séries et il n’y a pas un nombre illimité de gardiens disponibles. Quand tu te fais plaquer dans la bande alors que tu ne t’y attends pas, ce n’est pas une situation idéale.

Le gardien comprend pourquoi on l’a sorti de la rencontre, mais aimerait que les joueurs aient leurs mots à dire quand on leur demande de sortir afin de vérifier s’ils n’ont pas subi une commotion cérébrale.

Ce n’est pas une situation idéale de quitter la rencontre avec 11 minutes à faire, mais je comprends pourquoi on fait ça. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour revenir le plus rapidement possible.

Pour être honnête, je crois que ma tête n’a rien frappé, ni la bande ni la glace. J’ai perdu mon casque, mais ma tête est toujours attachée à mon corps, a-t-il ajouté en souriant. 

Le gardien de 41 ans dit qu’il a été touché par l’ovation qu’il a reçue quand il est revenu sur la patinoire, après avoir raté 4 minutes et 15 secondes de jeu en troisième période.

Smith a fait face à 33 tirs durant le match, Mikko Koskinen de son côté n'a reçu aucun lancer. Le partant des Flames Jacob Markstrom a repoussé 30 lancers, alors que Dan Vladar n'a accordé aucun but sur sept tirs.

Les deux équipes se retrouveront de nouveau mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !