•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tiger Woods souffre et se retire du Championnat de la PGA

Un joueur de golf grimace après avoir frappé la balle.

Tiger Woods souffre à Tulsa.

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Agence France-Presse

Tiger Woods a agité le drapeau blanc après avoir vécu une journée très difficile samedi au Championnat de la PGA. Il a rendu une carte de 79, soit neuf coups au-dessus de la normale, pour glisser en dernière position, avant d'annoncer son retrait du tournoi en raison de douleurs à la jambe droite.

Vainqueur de 15 tournois du grand chelem, il était déjà à la peine ces deux derniers jours, durant lesquels sa jambe droite, passée près de l'amputation il y a 15 mois après son accident de voiture, a semblé le faire souffrir plus encore qu'il y a cinq semaines au Tournoi des maîtres d'Augusta.

Nous admirons l'effort et le courage dont a fait preuve Tiger pour participer au tournoi. Nous lui souhaitons le meilleur et qu'il continue à se remettre de ses blessures, a déclaré le président de la PGA, Jim Richerson.

Dos au mur au terme du premier tour avec une carte de 74, soit quatre au-dessus de la normale, il s'est battu vendredi pour faire la coupure, justement fixée à +4. Son score encourageant de 69 l'a fait rester dans le tournoi au 53e rang (+3).

Samedi, à la chaleur humide, déjà éprouvante la veille pour ses articulations, a succédé la pluie, après un gros orage ayant retardé d'une grosse demi-heure le début du troisième tour.

Sa balle est tombée dans l'eau à deux reprises aux 2e et 6e trous, pour finir avec un boguey et triple boguey. Après un autre boguey au 7e, il en a commis cinq autres d'affilée entre les trous nos 9 et 13.

C'est la première fois qu'il en faisait autant dans un tournoi majeur.

À ce moment-là, Woods était à +10, égalant son pire score en grand chelem, établi en 2002 à l'Omnium britannique.

Un joueur de golf sourit et replace à deux mains sa casquette sur sa tête.

Tiger Woods n'a pas eu beaucoup d'occasions de sourire à Tulsa.

Photo : Getty Images / Ross Kinnaird

Il a néanmoins réussi son seul oiselet au trou no 15, à la suite d'un superbe coup roulé de 11 mètres. Il a enfin souri quand son superbe coup a fait plaisir aux spectateurs derrière les cordons.

Bon, ce qui est clair, c'est que j'ai mal partout. Alors, je vais faire des exercices et voir si je peux continuer, a dit Woods après son parcours.

Je n'ai pas bien frappé la balle aujourd'hui, et j'ai mal commencé ce troisième tour. Après avoir mis ma balle dans l'eau au 2e trou, je n'ai jamais pu trouver mon rythme, a-t-il analysé.

Je n'ai pas pu descendre du train des bogueys, a-t-il imagé avec un sourire. Je n'ai pas fait grand-chose de bien aujourd'hui. Cela explique mon score élevé.

Rappelons que ses multiples fractures ouvertes à la jambe ont nécessité qu'on lui insère une tige dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville.

Il s'agit de la première fois que Woods abandonne au cours d'un tournoi du grand chelem.

Le Chilien Mito Pereira tient les commandes avec un pointage de -9, trois longueurs d'avance sur l'Anglais Matt Fitzpatrick (-6) et l'Américain Will Zalatoris (-6), meneur après la deuxième ronde.

C'est de loin le plus grand tournoi que j'aie jamais joué, le meilleur tour que j'aie jamais réussi et demain ce sera plus grand encore, a indiqué Pereira.

Je vais essayer de rester simple, faire les mêmes choses que j'ai faites, essayer de ne même pas regarder les gens autour de moi, a-t-il ajouté.

Le Canadien Adam Hadwin a terminé son parcours, samedi, et a remis une carte de 75 pour glisser au 70e échelon (+9), ex aequo avec trois autres golfeurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !