•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Oilers remportent le deuxième match de la série face aux Flames

Chargement de l’image

Connor McDavid a récolté au moins deux points dans un huitième match depuis le début des séries.

Photo : Getty Images / Derek Leung

Chargement de l’image

Les Oilers ont encore une fois connu un mauvais début de match, mais ils ont retrouvé leurs moyens à mi-chemin en première période pour finalement l'emporter 5-3 face aux Flames, vendredi à Calgary.

Les Flames ont à nouveau frappé tôt dans le match. Le défenseur Michael Stone a déjoué Mike Smith à l’aide d’un puissant lancer frappé après seulement trois minutes et deux secondes de jeu.

Trois minutes plus tard, Calgary doublait son avance grâce à Brett Ritchie.

Les Oilers se sont mis à menacer à mi-chemin de l’engagement, mais Jacob Markstrom s’est dressé devant eux. 

Duncan Keith a complété un jeu de Connor McDavid avec un tir précis à la gauche de Markstrom pour réduire l’avance des locaux.

Edmonton pensait bien avoir nivelé le pointage quand Zach Hyman a poussé la rondelle sous le gardien des Flames, mais l’arbitre, qui avait perdu la rondelle de vue, a sifflé l’arrêt de jeu avant que le disque ne traverse la ligne, le but n’a donc pas été accordé, c'était 2-1 après 20 minutes de jeu.

Les Oilers ont marqué deux fois lors du deuxième tiers après que Tyle Toffoli ait donné les devants aux Flames 3-1.

Connor McDavid s’est présenté devant Markstrom et l’a déjoué de quelques feintes, puis Evan Bouchard, lors d’un avantage numérique a nivelé la marque.

Quelques instants avant le but de McDavid, Leon Draisaitl pensait bien avoir marqué, mais les Flames ont demandé la reprise et ont eu gain de cause. On a jugé que le capitaine des Oilers avait causé de l’obstruction sur le gardien.

C'est lors d'une infériorité numérique que les Oilers se sont emparés de l'avance pour une première fois depuis le début de la série. Ryan Nugent-Hopkins a servi une passe précise à Zach Hyman qui s'est échappé et s'est présenté seul devant Jacob Markstrom, qu'il a déjoué.

Puis, c'était au tour de Leon Draisaitl de se retrouver seul devant le gardien des Flames, qu'il a déjoué aussi.

Les Flames se sont à leur tour fait refuser un but en troisième période,. L'arbitre avait fait entendre son sifflet avant que Tyler Toffoli ne déjoue Mike Smith.

Les Flames se sont fait prendre

Selon Tyler Toffoli, les Flames ont écopé de trop de punitions et ont oublié de jouer leur style de jeu.

Nous avons commencé à jouer leur style et quand cela se produit, leurs joueurs peuvent faire un peu ce qu’ils veulent sur la patinoire et nous n’avons pas su répondre.

L’attaquant ajoute qu’il est rare que les Flames n’arrivent pas à imposer leur propre rythme lors d’un match, mais que c’est ce qui s’est produit mercredi et vendredi.

Quand nous n’imposons pas notre style, nous donnons trop de chances de marquer. Notre gardien nous a gardés dans le match ce soir, le résultat aurait pu être pire.

Il s'agissait d'une 13e défaite consécutive dans le deuxième match d'une série pour les Flames. La dernière fois qu'ils ont remporté un match numéro deux, c'était en 2004, lors du troisième tour, face aux Sharks de San José.

Victoire méritée

L’entraîneur-chef des Oilers, Jay Woodcroft a affirmé que son équipe méritait la victoire.

Nos joueurs ont fourni l’effort nécessaire pour remporter une victoire lors du deuxième tour des séries éliminatoires. Nous avons été compétitifs, nous avons bien exécuté notre plan et nous avons remporté la bataille des unités spéciales.

L’influence de Keith, le talent de McDavid

Le défenseur Duncan Keith a amassé trois points dans la victoire.

La personnalité de Duncan Keith s’exprime dans les moments importants, a affirmé Jay Woodcroft. Parfois, c’est de façon aussi simple que de se rendre au banc pendant une pause et dire aux autres joueurs : "Ne vous en faites pas, prenez une grande respiration, nous sommes en mesure de relever le défi devant nous." Parfois, c’est en faisait un jeu important au bon moment.

L’entraîneur a ajouté que le vétéran-défenseur était aussi un excellent mentor et qu’il était passé maître dans l’art de transmettre son savoir aux plus jeunes joueurs.

Il a aussi insisté sur le travail effectué par Connor McDavid au cours de la rencontre.

Il est le meilleur joueur au monde, il est prêt à payer le prix pour remporter la victoire il a la volonté de gagner, il a un effet sur tous les membres de notre organisation avec ce désir de gagner. La façon dont il joue présentement est spéciale et inspirante.

Mieux que Lemieux

Avec une récolte de deux points, Connor McDavid est devenu le premier joueur en 30 ans à atteindre le plateau des 20 points en neuf matchs de séries éliminatoires.

Mario Lemieux avait inscrit 19 points en neuf rencontres en 1992. Jake Guentzel des Penguins et David Pastrnak des Bruins avaient tous deux récolté 18 points en neuf parties en 2018.

Johnny Gaudreau, avec deux mentions d'aide, a récolté au moins un point dans un huitième match depuis le début des séries.

Douze - six 

Les Oilers ont opté pour la formule douze attaquants et six défenseurs. Lors des trois derniers matchs, ils avaient choisi de jouer avec sept défenseurs et onze attaquants.

Kris Russell a été laissé de côté et Warren Foegele a retrouvé sa place au sein de la formation.

Rappelés plus tôt cette semaine de Bakersfield, à la suite de l’élimination de l’équipe, les jeunes Philip Broberg et Dylan Holloway ont participé à l’échauffement d’avant-match des Oilers.

Du côté des Flames, le défenseur Christopher Tanev a raté une troisième rencontre consécutive.

Le troisième match de la série sera disputé dimanche à Edmonton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !