•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andre De Grasse veut battre le record canadien de Bruny Surin et de Donovan Bailey

Chargement de l’image

Andre De Grasse

Photo : Getty Images / Ryan Pierse

Agence France-Presse

Andre De Grasse a notamment pour objectif cette saison de s'emparer du record canadien du 100 m. Il participera samedi à cette épreuve de la Diamond League à Birmingham.

C'est ce qu'a expliqué vendredi à l'AFP le champion olympique du 200 m et médaillé de bronze sur 100 m.

Je suis toujours très motivé. J'ai cet objectif de battre le record canadien de Donovan Bailey sur 100 mètres, a-t-il indiqué.

Sextuple médaillé olympique, l'athlète de 27 ans a conquis l'or au 200 m, l'argent au 4 x 100 m et le bronze au 100 m des Jeux de Tokyo en 2021.

Le record canadien du 100 m de 9,84 s est détenu ex aequo par le champion olympique de 1996 Donovan Bailey et par le vice-champion du monde de 1995 et de 1999 Bruny Surin.

Andre De Grasse avait couru le 100 m en 9,89 s au Japon pour monter sur le podium olympique.

Il a déjà couru en 9,69 en 2017, mais avec un vent trop favorable (4,8 m/s) pour que le chrono soit homologué.

Eugene et le titre mondial

À la veille de la rencontre de Birmingham, Andre De Grasse a la motivation intacte. Il dit vouloir viser un titre mondial en juillet en Oregon, un an après sa première médaille d'or olympique à Tokyo.

Les Championnats du monde d'Eugene, c'est mon objectif principal, j'aimerais être champion sur 100 mètres, et pourquoi pas sur 200 mètres. Je m'alignerai sûrement sur les deux épreuves à nouveau, en plus du relais 4 x 100 m. J'ai déjà l'argent (200 m en 2019), le bronze (100 m en 2015 et 2019, 4 x 100 m en 2015), je veux faire mieux et gagner, indique-t-il.

Neuf mois après avoir conquis le titre olympique sur 200 m à Tokyo, le sprinteur canadien assure qu'il n'est pas rassasié, et affiche ses ambitions à 27 ans.

Après les Jeux, l'athlète de Scarborough a fait une pause de deux mois, deux fois plus longue qu'habituellement.

Ce qui lui a permis de passer du temps en famille avec trois enfants à la maison.

Mon dernier va marcher, voilà ce qui a changé depuis les Jeux, indique-t-il en souriant. J'ai fait aussi plus de publicités, j'ai de nouveaux contrats, c'est un nouveau territoire pour moi, mais ça m'a amusé.

Samedi, à Birmingham, il aura comme adversaires notamment son partenaire d'entraînement américain Trayvon Bromell et son compatriote Aaron Brown.

Chargement de l’image

À Tokyo, Andre de Grasse devance les Américains Kenneth Bednarek et Erriyon Knighton, et son compatriote Aaron Brown.

Photo : Getty Images / Ryan Pierse

Pour sa rentrée internationale sur 200 m à Doha, De Grasse a fini en 4e place en 20,15 s.

J'utilise les rencontre avant les Championnats du monde pour travailler certains points. À Doha, j'ai travaillé l'endurance de vitesse sur 200 mètres, ici, je veux travailler mon départ et la phase d'accélération, analyse-t-il.

Chaque année je travaille sur des nouveautés, j'essaie de m'améliorer. Cette année, c'est particulièrement sur mon départ, précise-t-il.

Je sais que si je parviens à être toujours à hauteur après 30 mètres de course, alors j'ai de bonnes chances de l'emporter, croit-il. Sur 200 mètres, je suis en place, mais mon entraîneur voudrait de meilleurs virages.

Andre De Grasse regarde ses concurrents, notamment le jeune Américain de 18 ans Erriyon Knighton, 4e du 200 m des Jeux olympiques et auteur d'un chrono étonnant sur 200 m à la fin d'avril, 19,49 s, ce qui est la quatrième performance de l'histoire).

C'était une bonne course, sourit De Grasse. Il est très jeune et talentueux. J'espère qu'il va parvenir à éviter les blessures, que je puisse l'affronter encore quelques années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !