•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouverneur de la Caroline du Sud ratifie un décret contre les sportifs transgenres

Une pancarte salue le retour des étudiants.

Université de la Caroline du Sud

Photo : Getty Images / Sean Rayford

La Presse canadienne

Le gouverneur de la Caroline du Sud, Henry McMaster, a discrètement donné son appui à une loi en signant un décret qui interdit, dans les établissements scolaires publics et supérieurs de l'État américain, aux garçons transgenres devenus des filles de faire du sport dans des équipes de filles.

Cette loi fait partie des 43 décrets ratifiés par le gouverneur lundi.

Il n'a pas utilisé ses réseaux sociaux pour confirmer l'information, contrairement à ce qu'il avait fait après avoir donné son aval à des congés parentaux bonifiés ou au vote par anticipation aux élections.

Peu avant que le Sénat de la Caroline du Sud ait adopté la proposition plus tôt ce mois-ci, Henry McMaster a exprimé son point de vue :

Je crois que les filles doivent jouer avec des filles et les garçons avec des garçons, a-t-il dit. C'est comme ça que ça a toujours été.

Lorsqu'on lui a demandé s'il parlait des garçons à la naissance, le gouverneur a répondu : Est-ce qu'il en existe une autre sorte?

Un homme en costume sourit sur une tribune extérieure, et tient le texte de son discours dans ses mains.

Le gouverneur de Caroline du Sud Henry McMaster

Photo : Getty Images / Sean Rayford

La loi stipule que les jeunes transgenres doivent participer à des épreuves sportives en fonction de l'identité sexuelle qui apparaît sur leur certificat de naissance.

 Je pense que, malgré les réactions fortes que ce projet de loi suscite, il n’est pas anti-athlète trans à mon avis , avait tenu à dire la sénatrice républicaine Penry Gustafson.

L'objectif de ce projet de loi devrait être de reconnaître l’importance de protéger les occasions des femmes biologiques dans les sports féminins, a-t-elle affirmé. Je suis désolée, mais personne ne me convaincra qu’une athlète trans dans une équipe de sport féminin n’a pas un avantage physique important et injuste sur ses coéquipières et les femmes athlètes adverses.

La Caroline du Sud rejoint d’autres États conservateurs qui exigent que les étudiants transgenres doivent respecter l'identité sexuelle indiquée sur leur certificat de naissance pour s'inscrire dans des équipes sportives. Les gouverneurs de l’Oklahoma et de l’Arizona ont signé leurs lois à la fin du mois de mars.

Rappelons qu'en 2016, la promulgation d'une loi discriminatoire envers les personnes transgenres en Caroline du Nord avait suscité de vives critiques. En réponse à une ordonnance de la Ville de Charlotte, qui autorisait les personnes trans à se rendre dans les toilettes de leur choix, l'État avait tranché que seule l'identité sexuelle à la naissance comptait.

La NBA avait retiré à Charlotte l'organisation du match des étoiles de février 2017, des artistes avaient annulé des concerts, notamment Bruce Springsteen et Ringo Starr et l'institution financière Deutsche Bank avait bloqué les embauches dans cet État. De plus, le Cirque du Soleil avait annulé trois spectacles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !