•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biniam Girmay, premier vainqueur d’étape érythréen dans un grand tour

Il franchit le fil d'arrivée pendant que van der Poel lève le pouce pour saluer son effort.

Biniam Girmay (à gauche) a devancé Mathieu van der Poel au sprint.

Photo : Reuters / JENNIFER LORENZINI

Agence France-Presse

L'Érythréen Biniam Girmay a remporté la 10e étape du Giro, mardi, à Jesi (centre est), le premier succès d'un coureur de son pays dans un grand tour.

Le membre de l'équipe belge Intermarché a devancé au sprint le Néerlandais Mathieu van der Poel, qui a levé le pouce en franchissant la ligne pour saluer la performance du jeune Africain.

Sa joie a cependant été ternie par un accident imprévu lors de la cérémonie protocolaire. Girmay a dû être soigné à l'hôpital après avoir été touché à l'oeil par le bouchon d'une bouteille agitée.

Il décidera de continuer ou non le Giro après une nuit de repos, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Girmay est le deuxième vainqueur d'étape africain dans la longue histoire de la course rose créée en 1909. L'Érythréen a été précédé en 1979 par Alan van Heerden, qui courait pour la formation française Peugeot et possédait la nationalité sud-africaine lors de son succès d'étape à Pesaro (centre est).

À 22 ans, Girmay participe pour la première fois de sa carrière au Giro.

Professionnel depuis 2020, il compte huit victoires à son palmarès, dont trois pour la seule année en cours. À la fin mars, il était devenu le premier Africain vainqueur d'une classique (Gand-Wevelgem).

Au classement général, l'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek) a conservé le maillot rose de meneur acquis le mardi précédent sur l'Etna.

L'Italien Alessandro de Marchi, qui s'était échappé avec deux compagnons (Davide Bais et Lawrence Naesen), a ouvert la route jusqu'aux 20 derniers kilomètres.

L'Australien Caleb Ewan, dont l'équipe a travaillé pour limiter l'avance de l'échappée, et le Britannique Mark Cavendish ont été distancés avant la dernière heure.

Alexander Cataford (Israel-Premier Tech), seul Canadien inscrit, a franchi le fil d’arrivée un peu plus de deux minutes après le vainqueur, au 80e rang.

Mercredi, la 11e étape présente un profil rigoureusement plat de Santarcangelo di Romagna à Reggio Emilia, sur un parcours souvent rectiligne de 203 kilomètres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !