•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier entraînement pour l’Alliance de Montréal

Chargement de l’image

L'entraîneur-chef de l'Alliance de Montréal, Vincent Lavandier, s'adresse à ses joueurs et à ses adjoints lors de la première journée du camp.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au fil des semaines depuis l’automne, il y a eu l’annonce d’un nom, d’un logo, d’un directeur général, des entraîneurs, puis des joueurs.

Pour la première fois lundi, l’Alliance de Montréal a pris une forme un peu plus concrète devant les caméras des médias sportifs.

À neuf jours du premier match de son histoire dans la Ligue élite canadienne de basketball (LECB), les joueurs ont tenu un premier entraînement à l’auditorium de Verdun, domicile estival de l’équipe.

Le meneur de jeu montréalais Kemy Ossé est arrivé dès 7 h 30 pour venir tirer quelques ballons et s’imprégner de sa nouvelle arène. À 29 ans, il disputera sa quatrième saison dans la LECB, mais n’a pas joué à la maison depuis son départ pour les rangs collégiaux américains en Arkansas en 2012.

Mes parents m’ont vu jouer en vrai quatre fois dans ma vie peut-être, la dernière fois en 2017, a dit Ossé devant les micros des journalistes. Ça va être spécial de jouer à la maison, surtout qu’on est plusieurs dans la même situation.

En effet, 10 des 17 joueurs de la formation sont originaires de la belle province.

Chargement de l’image

Kemy Ossé, joueur de l'Alliance de Montréal, en point de presse, lundi matin

Photo : Radio-Canada

C’est excitant de jouer avec autant de Québécois et ça me motive encore plus, ajoute-t-il. Il y a beaucoup de gars que je connaissais déjà et je veux leur apprendre le métier dans la ligue. Cela dit, eux aussi vont m’apprendre à être un meilleur leader. Je vais grandir de ça.

Nathan Cayo fait partie des plus jeunes Montréalais à grimper dans les rangs professionnels. Après un passage remarqué dans la NCAA avec l’Université Richmond, il s'est joint à l’Alliance, avec son frère Samuel, un ancien des Citadins de l’UQAM.

J’ai eu une bonne fin de saison au March Madness. Mais là, ce sont les professionnels, c’est un autre niveau, a confié le jeune homme. Je suis ici pour apprendre et amener une bonne énergie. C’est un honneur de faire partie de cette première équipe pro et on va jouer avec honneur.

L’entraîneur de l’Alliance, le Français Vincent Lavandier, est qualifié par plusieurs de perfectionniste. Il estime avoir choisi ses joueurs, avec le directeur général Joel Anthony, selon les bons critères.

Je n’ai pas pris des Montréalais pour prendre des Montréalais, j’ai pris des joueurs performants, affirme Lavandier. Il y a plusieurs Montréalais qui sont très performants. Je pense qu’on ne s’est pas trompé sur les personnalités et leurs qualités techniques.

La notion de plaisir sera très importante pour notre équipe. Il faut prendre du plaisir. Si on peut gagner en plus, ce serait parfait.

Déjà, la chimie semble s’installer. Avec le peu de temps qui sépare l’équipe de son tout premier match à Hamilton, le 25 mai, ce n’est certainement pas un luxe.

Je m’engage à mener les plus jeunes, à communiquer plus et on va être corrects, rassure Kemy Ossé. On a beaucoup d'énergie, beaucoup d’athlétisme et on va être corrects. Le fait qu’on soit plusieurs Québécois, ça fait qu’on joue pour quelque chose qui est plus gros. Juste le fait d’avoir ça, ça tisse un lien entre nous.

Le match d’ouverture local est prévu le 29 mai à l’auditorium de Verdun. La saison se déroulera jusqu’au mois d'août.

Avec les informations d'Alexandra Piché.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !