•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Iga Swiatek conserve son titre à Rome et remporte son 5e tournoi de suite

Elle sourit et lève les bras.

Iga Swiatek

Photo : Getty Images / Alex Pantling

Agence France-Presse

L'insatiable numéro 1 mondiale Iga Swiatek a dominé dimanche la Tunisienne Ons Jabeur 6-2 et 6-2 pour conserver son titre à Rome et remporter son cinquième tournoi de suite après Doha, Indian Wells, Miami et Stuttgart.

On ne peut pas s'habituer (à gagner). Chaque match est difficile. Même si ça peut sembler facile, ce n'est jamais facile, a souligné la Polonaise de 20 ans, déjà sacrée en 2021 à Rome, apparue très émue et en larmes après la rencontre.

C'est toujours beaucoup de pression, beaucoup de préparation, une semaine de tension et de stress.

À une semaine du début de Roland-Garros (22 mai-5 juin), dont elle est la grande favorite, la Polonaise de 20 ans a poursuivi sur son impitoyable rythme printanier avec une 28e victoire de d’affilée, dans un affrontement de 1 h 22 min.

En l'absence de Swiatek, qui avait déclaré forfait pour reposer un bras douloureux, Jabeur s'était imposée la semaine dernière à Madrid, devenant la première joueuse du monde arabe titrée dans un tournoi WTA 1000, catégorie la plus prestigieuse après ceux du grand chelem.

La Tunisienne, toujours aussi combative, mais fatiguée par les deux batailles livrées en quarts puis en demi-finales pour renverser des situations difficiles, a pu mesurer dimanche l'écart la séparant encore de la première raquette mondiale, sur un nuage.

Iga n'est pas la no 1 sans raison, c'est vraiment une meneuse. J'ai beaucoup à apprendre d'elle. J'espère qu'on aura bientôt un autre match, a souligné l'athlète de 27 ans.

Il y a beaucoup de choses qu'elle fait très bien. Iga est entreprenante, toujours présente. Quel que soit le pointage, elle continue de mettre la pression sur les autres joueuses, a-t-elle ajouté en conférence de presse.

Avec de la justesse, du rythme et de la confiance, Swiatek a démarré fort en brisant à deux reprises pour remporter la première manche puis de nouveau pour mener 4-0, dans la seconde.

Jabeur a alors tenté le coup de l'improbable retournement de situation, chipant la mise en jeu de la Polonaise pour revenir à 4-2 et passant tout près de revenir à 4-3. Mais la tenante du titre a alors montré qu'elle avait aussi du caractère pour sauver quatre balles de bris. Elle a ensuite préservé ce bris d'avance puis a conclu dans la foulée.

Toute cette semaine sur la terre battue du Foro Italico, la Polonaise a survolé la concurrence, n'abandonnant aucune manche, vers ce huitième titre de sa carrière.

Victorieuse de ses 5 derniers tournois et invaincue depuis maintenant 28 rencontres, Swiatek n'a lâché qu'une seule manche à ses 20 derniers matchs. Autant de statistiques qui en font la joueuse à battre à Roland-Garros, où elle s'était imposée en 2020.

Sa dernière défaite remonte au 16 février, au deuxième tour à Dubaï, contre la Lettone Jelena Ostapenko. Depuis 2000, seules Venus Williams (35), Serena Williams (34) et Justine Henin (32) ont fait de plus longues séquences de victoires.

Dabrowski et Olmos perdent la finale

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire mexicaine Giuliana Olmos, deuxièmes têtes de série, ont plié l'échine 1-6, 6-4 et 10-7 devant les Russes Anastasia Pavlyuchenkova et Veronika Kudermetova en finale.

En demi-finales, Dabrowski et Olmos avaient vaincu facilement la Tchèque Lucie Hradecka et l’Indienne Sania Mirza par la marque de 6-1 et 6-2.

Elles avaient été couronnées à Madrid le week-end dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !