•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Gendt gagne à Naples, Lopez toujours en rose

Le cycliste belge, en rouge, fait un poing pour célébrer sa victoire au fil d'arrivée.

Thomas De Gendt

Photo : AFP / LUCA BETTINI

Agence France-Presse

Le Belge Thomas De Gendt (Lotto) a remporté la huitième étape du Giro enflammée en vain par le Néerlandais Mathieu van der Poel, samedi, à Naples.

L'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek) a conservé le maillot rose de meneur, mais le Français Guillaume Martin, présent dans l'échappée du jour, a repris près de trois minutes au classement général et remonte à la 4e place.

Pour le gain de l'étape, De Gendt a devancé au sprint ses trois derniers compagnons, l'Italien Davide Gabburo, l'Espagnol Jorge Arcas et un autre Belge, Harm Vanhoucke.

Âgé de 35 ans, De Gendt s'est imposé de nouveau dans le Giro, 10 ans après son premier succès dans l'étape du Stelvio et sa 3e place au classement final. Il compte aussi à son palmarès des étapes des deux autres grands tours, le Tour de France et la Vuelta.

L'échappée d'une vingtaine de coureurs, qui a ouvert la course dès le 14e kilomètre, s'est décantée sur une accélération de van der Poel à l'entrée des 50 derniers kilomètres. Mais le Néerlandais, surveillé de près par l'Érythréen Biniam Girmay et le Suisse Mauro Schmid, a dû laisser un contre (Gabburo, De Gendt, Vanhoucke, Arcas) se développer quelques instants plus tard.

Sous l'impulsion de De Gendt, le quatuor de tête a préservé son avance jusqu'à l'arrivée jugée en front de mer.

Pour le classement général, les candidats sont restés dans l'expectative à la veille de l'étape clé de la première semaine, l'arrivée au sommet du Blockhaus dans les Abruzzes. À la seule exception de Martin, qui avait réussi une opération de reclassement au général du même type l'an dernier sur le Tour de France et sur la Vuelta.

Dimanche, la neuvième étape, longue de 191 kilomètres, affiche près de 5000 mètres de dénivelé positif. Elle se conclut au Blockhaus, à 1665 mètres d'altitude, au-dessus de Pescara.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !