•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arnaud Démare poursuit sur sa lancée au Tour d’Italie

Un cycliste casqué crie, lève les bras et serre les poings pour célébrer sa victoire.

Arnaud Démare

Photo : The Associated Press / Christophe Ena

Agence France-Presse

Le Français Arnaud Démare a remporté la sixième étape au Tour d'Italie jeudi, à Scalea, sur la côte de Calabre au sud du pays, au terme d'un sprint très serré. C'est son deuxième succès en deux jours.

Le coureur de l'équipe Groupama-FDJ a fait un sprint étourdissant et a devancé de peu l'Australien Caleb Ewan. Il a fallu une photo d'arrivée pour les départager en raison de l'écart d'un boyau sur la ligne.

Démare, 30 ans, a remporté sa septième victoire d'étape dans le Giro.

Il est devenu le coureur français avec le plus de victoires devant Jacques Anquetil et Bernard Hinault à six chacun.

L'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek) a gardé la tête du classement général, conquis mardi à l'Etna, avec une petite avance de 39 secondes sur l'Allemand Lennard Kämna.

L'étape, longue de 192 km, s'est résumée à un sprint après la longue échappée de l'Italien Diego Rosa, seul en tête pendant 141 km.

L'Italien, deuxième du Tour de Lombardie en 2016, a été rejoint à l'entrée des 30 derniers kilomètres.

Au sprint, Démare a débordé au dernier moment Ewan. Le Britannique Mark Cavendish a pris cette fois la 3e place d'un sprint monumental au bout d'une très longue ligne droite.

C'était vraiment chaud, ça se joue à rien. Mais aujourd'hui, c'est en ma faveur. L'équipe a fait un énorme travail, je ne pouvais pas avoir mieux, a-t-il dit.

Un cycliste roule sur une route de campagne par beau temps.

L'Érythréen Biniam Girmay

Photo : Getty Images / DIRK WAEM

L'Érythréen Biniam Girmay (Intermarché) a fini 4e.

Il y avait de la nervosité, on a pris beaucoup de risques et on a évité de grosses chutes. Pendant le sprint, j'ai dû freiner plusieurs fois. Mais au final, je dois m'incliner, a-t-il dit. J'ai apprécié cette bataille et j'attends déjà avec impatience la prochaine! Le sprint est toujours risqué, mais j'aime bien. J'y vais sans souci.

Le Canadien Alexander Cataford a terminé au 127e rang, au sein du premier peloton de 152 coureurs. Il est maintenant classé 60e au général à 15:15 du meneur.

Vendredi, sprinteurs et grimpeurs retrouveront un terrain favorable dans la septième étape sur un parcours éprouvant de 196 km.

Quatre ascensions sont répertoriées entre le littoral calabrais et la préfecture de la Basilicate, l'ancienne Lucanie, où l'arrivée est jugée au sommet d'un petit mur (350 m à 8 %).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !