•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Association internationale de boxe ouvre une enquête sur la fédération canadienne

Ils sont sur un fond noir.

Des gants de boxe

Photo :  GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO / iStockphoto

Radio-Canada

Réunis en congrès à Istanbul, en Turquie, en marge des Championnats du monde féminins, les membres de l’Association internationale de boxe (IBA) ont annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête sur Boxe Canada dans la foulée des allégations de favoritisme formulées contre l'ancien directeur haute performance Daniel Trépanier.

Boxe Canada sera invitée à une audience sur ses pratiques dans le cadre de cette enquête, laquelle vise à protéger les membres de la communauté de la boxe en lien avec les politiques de l’IBA sur le harcèlement et l’abus.

L’IBA annonce aussi l’ouverture d’une mesure disciplinaire contre Boxe Canada, sans plus de détail.

La fédération internationale avait retiré à Daniel Trépanier son accréditation pour les mondiaux d’Istanbul avant même qu’il remette sa démission à Boxe Canada.

De nombreux athlètes ont réclamé son départ dans une lettre ouverte et raconté comment le directeur haute performance a freiné selon eux l’avancement de leur carrière, notamment par ses choix discrétionnaires dans les sélections olympiques.

Daniel Trépanier n’a pas répondu aux allégations formulées à son endroit.

Cette annonce survient au moment où l’IBA est toujours suspendue par le Comité international olympique (CIO) pour des problèmes financiers et de gouvernance. Une lettre envoyée mardi par le CIO à la fédération a coulé dans divers médias, dont The Guardian et Inside the Games.

L’instance olympique écrit au président de l’IBA qu’elle a toujours d’importantes préoccupations sur l’intégrité des juges et la gouvernance. Le CIO se demande aussi si la fédération est prête à lancer le processus de qualification en vue des Jeux de Paris en 2024.

Le CIO maintient donc la suspension de l’IBA, qui dure depuis juin 2019, et rappelle à la fédération que la boxe ne fait toujours pas partie du programme pour les Jeux de 2028 à Los Angeles.

Le président de l’IBA, le Russe Umar Kremlev, va faire face à sa réélection vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !