•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien Aaron Brown remporte son premier 200 m de la saison

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce s’impose en 10,67 s sur 100 m.

Le sprinteur canadien expire au fil d'arrivée tout près de deux rivaux.

Aaron Brown (à droite)

Photo : AFP / TONY KARUMBA

Radio-Canada

Aaron Brown a inscrit sa première victoire de la saison. Le sprinteur canadien a remporté le 200 m de Nairobi en 20,05 s samedi.

Brown a devancé l’Américain Kyree King (20,18) et le Botswanais Isaab Makwala (20,31).

C’était la première course de 200 m en 2022 pour l’athlète de 29 ans originaire de Toronto.

Le rendez-vous de Nairobi est un événement du Continental World Tour, la deuxième division de l’athlétisme mondial, derrière la Diamond League.

Vendredi, Brown sera en action en Diamond League au Qatar aux côtés notamment de son compatriote Andre De Grasse, champion olympique du 200 m.

Shelly-Ann Fraser-Pryce règne sur le 100 m

La légende jamaïcaine du sprint Shelly-Ann Fraser-Pryce, octuple médaillée olympique, a couru en 10,67 s son premier 100 m de la saison. Son chrono impressionnant est la meilleure performance mondiale de l'année.

Sur la piste de la capitale kényane, la sprinteuse de 35 ans, vice-championne olympique sur la ligne droite à Tokyo l'été dernier, a écrasé la course. La nouvelle sensation du sprint, la Namibienne Christine Mboma (18 ans), a brutalement stoppé son effort à mi-course avant de tomber et d'être évacuée, apparemment blessée.

Avec ses 10,67 s malgré un vent légèrement défavorable (-0,4 m/s), Fraser-Pryce s'est approchée de son record personnel (10,60 en août 2021 à Lausanne) très tôt dans la saison.

Seules quatre autres athlètes ont couru plus vite dans l'histoire, et pour certaines à plusieurs reprises : les Américaines Marion Jones (meilleur temps en 10,65) et Carmelita Jeter (10,64), sa compatriote championne olympique Elaine Thompson-Herah (10,54), et la controversée détentrice du record du monde, l’Américaine Florence Griffith-Joyner (10,49).

Omanyala devant Kerley au 100 m masculin

Le Kényan Ferdinand Omanyala a dominé à domicile le vice-champion olympique du 100 m américain Fred Kerley en 9,85 s (vent de 2m/s).

Omanyala, détenteur du record d'Afrique (9,77) et éliminé en demi-finale des Jeux de Tokyo, a réussi un excellent départ et a gardé la main pour devancer Kerley (9,92) et réussir la meilleure performance mondiale de la saison.

Le champion olympique italien Marcell Jacobs avait déclaré forfait dans la matinée.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !