•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Le Real éteint City

Des joueurs en blanc saluent leurs partisans.

Les joueurs du Real Madrid sont fous de joie.

Photo : Getty Images / Angel Martinez

Le Real Madrid a arraché son billet pour la finale de la Ligue des champions au terme d’une soirée de soccer totalement irréelle contre Manchester City.

Menés 1-0 après l'ouverture du pointage de Riyad Mahrez (73e), les hommes de Carlo Ancelotti ont complètement renversé la rencontre, d’abord grâce à un doublé de Rodrygo (90e, 90+1) puis à un but sur tir de pénalité provoqué et transformé par Karim Benzema dans les prolongations (95e).

Une nouvelle prouesse qui force l’admiration de tous les amoureux du ballon rond.

J’ai moi-même vécu une soirée forte en émotion en laissant éclater ma joie et mon incrédulité en voyant ce Real Madrid, loin d’être favori en début de compétition, capable de mettre à genoux les hommes de Pep Guardiola dans ces circonstances.

En tant qu’admirateur du club madrilène depuis l’époque des galactiques de Zinédine Zidane, je dois dire que j’avais rarement vécu une fin de match aussi épique de la part des Merengues.

Et pourtant, cette équipe nous a montré par deux fois la force de caractère qui l’habite cette saison.

Dans un premier temps face au Paris Saint-Germain en huitièmes de finale, puis contre Chelsea dans les quarts, sans être forcément étincelante, mais avec des scénarios tout aussi renversants.

D’ailleurs, mercredi, à la 88e minute, j’étais absolument persuadé que la marche était cette fois-ci trop haute face à un Manchester City qui semblait jusque-là en totale maîtrise de la rencontre, dans un stade de Santiago-Bernabéu totalement éteint.

Toutefois, ce Real est immortel cette saison. C’est en tout cas l’impression qu’il semble donner.

Menés par un Karim Benzema une nouvelle fois décisif, les Madrilènes ont montré aux yeux du monde les valeurs portées par ce grand club : ne jamais abandonner et toujours y croire, jusqu’au bout, jusqu’à la fin.

Les hommes de Carlo Ancelotti retrouveront donc en finale Liverpool, qui s’est qualifié mardi face aux Espagnols de Villarreal par le pointage de 3-2 (5-2 à l’agrégé).

Une rencontre de rêve qui permettra peut-être aux Reds de prendre leur revanche sur la finale perdue en 2018.

L'ailier de Liverpool Mohamed Salah a d’ailleurs lancé les hostilités sur son compte Twitter au sortir de la victoire du Real en demi-finales. Nous avons un compte à régler, a écrit l’international égyptien.

Il applaudit après la victoire de Liverpool à Villareal.

Mohamed Salah

Photo : Getty Images / David Ramos

De quoi nous mettre l'eau à la bouche pour une confrontation très attendue, au Stade de France, le 28 mai.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !