•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nous prêchons la patience » : Masai Ujiri heureux des progrès des Raptors

Chargement de l’image

Le président des opérations basketball des Raptors de Toronto, Masai Ujiri

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Chargement de l’image

Vainqueurs de 48 matchs en saison et bons en séries éliminatoires bien qu'éliminés au premier tour, les Raptors de Toronto ont réussi cette première saison de leur reconstruction, selon le président de l'équipe, Masai Ujiri.

Le manitou de l'équipe de basketball de la Ville Reine a rencontré les journalistes mardi au complexe d'entraînement pour dresser son bilan de la dernière campagne qui est très positif dans l'ensemble en raison des perspectives.

Nous avons connu une année de hauts et de bas, en montagnes russes, a-t-il d'abord souligné. Les entraîneurs ont fait un travail phénoménal. Les joueurs ont aussi été incroyables pour avoir persévéré dans beaucoup de moments difficiles.

« Nous avons fait de très bons progrès. Nous sommes très contents. Nous allons continuer à grandir et à nous améliorer. Nous prêchons encore la patience et la croissance, ici. »

— Une citation de  Masai Ujiri, président des Raptors

Ujiri a louangé le travail d'ensemble réalisé par son équipe lors de la saison 2021-2022 étant donné les circonstances. Beaucoup de joueurs importants ont été blessés. Pascal Siakam, Fred VanVleet et OG Anunoby ont chacun raté de nombreux matchs et la COVID n'a pas non plus épargné l'équipe.

Décembre et janvier ont été durs. Nous avons aussi été privés de nos partisans pendant longtemps. À la toute fin, nous sommes presque revenus à la normale. C'est dommage qu'on n'ait pas pu aller plus loin [en séries], mais je félicite le travail qui a été fait pour grandir et construire. Nous avons fait du progrès, a-t-il ajouté.

Chargement de l’image

Scottie Barnes représente l'avenir des Raptors de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

En conférence de presse, le président des Raptors a mentionné à de nombreuses occasions que gagner occupe une place de choix dans l'esprit de l'organisation. La saison 2021-2022 a été disputée sous le signe de la progression et du développement parce que l'équipe rêve de gagner avec le noyau de joueurs qu'elle cultive.

Siakam et VanVleet, 28 ans chacun, sont les meneurs, certes, mais OG Anunoby (24), Gary Tent fils (23), Precious Achiuwa (22) et la recrue de l'année dans la NBA, Scottie Barnes (20), sont très jeunes. Ils ont peu d'expérience, a rappelé Ujiri.

Je sais que du point de vue des partisans et des médias, il faut gagner maintenant, mais nous pensons au long terme, a-t-il dit.

Des fois, au départ, ce n'est pas toujours aussi beau ou bon qu'on l'espérait. On a encore du travail à faire, mais je pense qu'on a là notre équipe de l'avenir. Je pense qu'il nous faut avoir de la patience et de la croissance. C'était la première fois que Pascal, Fred et OG étaient aux commandes aussi. Ils s'en sont bien tirés.

Les Raptors ont assemblé une équipe non conventionnelle dans la NBA cette saison. Toronto n'a pas misé sur un pivot traditionnel, un joueur de 7 pieds et plus (2,13 m) capable de prendre les rebonds et de protéger la raquette des attaques adverses. Elle a plutôt aligné plusieurs joueurs polyvalents de 6 pi 7 po et 6 pi 9 po (environ 2 m), chose qu'elle n'écarte pas reproduire l'an prochain.

Je pense qu'on peut choisir notre façon de jouer. Je ne crois pas qu'il y ait une façon qui réussisse mieux qu'une autre. Je n'adhère pas vraiment à tout le copiage qu'il y a dans la NBA, a dit Ujiri.

Si je peux trouver plus de Precious, de Pascal ou de OG, croyez-moi, on en prendra 15. On va les prendre autant qu'ils viennent, mais ça ne veut pas dire qu'on n'ira pas chercher un pivot qui correspond à notre façon de jouer. Si on peut en trouver, à 100 %, nous allons essayer de les avoir. Il n'y a pas de discrimination ici. On veut protéger le panier davantage.

Des joueurs capables de réussir des tirs et des paniers à trois points feront aussi partie des priorités des Raptors cet été, a confié Ujiri. Dans l'ensemble, son équipe tâchera de se doter de plus de profondeur tout en étant consciente de laisser le temps de jeu nécessaire aux jeunes joueurs pour qu'ils progressent.

Le noyau est ce qu'il est, a-t-il dit. Nous allons faire des petits changements ici et là.

Pascal Siakam, Fred VanVleet, OG Anunoby, Gary Trent fils, Khem Birch, Precious Achiuwa et Scottie Barnes sont tous sous contrat pour la saison à venir. Les espoirs Dalano Banton, Malachi Flynn et Justin Champagnie aussi.

Les vétérans Chris Boucher et Thaddeus Young sont les joueurs principaux qui deviendront joueurs autonomes pendant la saison morte. Ujiri n'a rien dit sur leur retour ou pas. Il a toutefois salué leur apport respectif cette année.

Les Raptors se tourneront maintenant vers le repêchage de la NBA qui aura lieu le 23 juin. Toronto détient le 33e choix au total. Le marché des joueurs autonomes s'ouvrira le 1er juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !