•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Association des joueurs de la LNH remplacera son directeur Donald Fehr

Un homme en veston parle au micro devant des joueurs de hockey.

Donald Fehr

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Radio-Canada

L'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) a annoncé vendredi soir qu'elle a décidé de se mettre à la recherche d'un nouveau directeur. Donald Fehr était à la tête du syndicat depuis 2010.

Une conférence téléphonique du comité exécutif de l'Association des joueurs sur le sujet a eu lieu lundi soir et le vote s'est conclu vendredi, à 20 h 15 .

L'AJLNH a formé un comité qui aura comme mandat de dénicher le successeur de Donald Fehr. Le comité sera constitué de sept joueurs : Ian Cole (Hurricanes de la Caroline), Justin Faulk (Blues de Saint Louis), Sam Gagner (Red Wings de Détroit), Zach Hyman (Oilers d'Edmonton), Kyle Okposo (Sabres de Buffalo), Nate Schmidt (Jets de Winnipeg) and Kevin Shattenkirk (Duck d'Anaheim).

L'avocat de formation a aussi dirigé l'Association des joueurs du baseball majeur de 1985 à 2009 avant de se joindre à celle de la LNH. Il aura guidé les joueurs lors de deux négociations de convention collective, qui ont abouti en 2013 et en 2020.

Fehr restera à la tête du syndicat pendant la recherche de son successeur.

L'Américain de 73 ans a été récemment critiqué pour son rôle dans l'affaire Kyle Beach, en 2010, qui a éclaté au grand jour l'an dernier.

Une enquête commandée par l'Association des joueurs, rendue publique il y a deux semaines, a toutefois conclu qu'il n'était pas en faute lorsque Fehr et d'autres dirigeants du syndicat n'ont pas répondu à un rapport selon lequel un joueur des Blackhawks de Chicago, qui s'est avéré être Kyle Beach, avait été agressé sexuellement par un membre du personnel de l'équipe, en 2010.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !