•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Benzema-Mané : un duel qui vaut de l’or

Un joueur en bleu saute dans les airs.

Karim Benzema

Photo : Getty Images / David Ramos

La ligue des champions de l’UEFA nous a offert cette semaine un spectacle de haute voltige dans les matchs aller des demi-finales.

En effet, deux confrontations ont été au programme, à commencer par un fabuleux Manchester City face au Real Madrid qui s’est soldé par un pointage de 4-3 en faveur des Anglais.

Cette rencontre entrera assurément dans l’histoire des plus beaux matchs de la compétition.

Au-delà du pointage, c’est le spectacle et l’audace affichés par les acteurs de cette rencontre qui a marqué tous les amoureux du ballon rond de la planète.

La domination collective des hommes de Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City, aurait anéanti tout espoir du Real Madrid de se qualifier sans un Karim Benzema au sommet de sa forme.

L'international français, qui réalise la plus belle saison de sa carrière avec 41 buts au compteur en 41 matchs, a de nouveau transformé des miettes en lingots d'or à l'Etihad Stadium.

Un scénario sans cesse répété cette saison dans une équipe totalement dépendante de sa forme étincelante.

Il faut mettre en lumière son doublé : d’abord une reprise subtile du pied gauche après un centre de Ferland Mendy (1-2, 33e), puis une panenka magistrale sous la barre et en plein centre du but d'Ederson (3-4, 82e).

Un geste de classe mondiale qui n’est pas sans rappeler celui de Zinédine Zidane en finale de la Coupe du monde de 2006 face au gardien italien Gianluigi Buffon.

Avec ces deux réalisations, et en recollant au pointage chaque fois, Karim Benzema a sorti son équipe du gouffre dans lequel les Anglais tentaient de les enliser avant le match retour prometteur prévu le 4 mai au stade Santiago-Bernabéu.

Ce qui m’a surtout impressionné chez cet homme, c’est sa faculté à relever le menton de chacun de ses coéquipiers, un par un, après chaque but, et tant d'autres fois encore durant la rencontre.

C’est la marque d’un vrai champion qui fait preuve d’une résilience à toute épreuve.

D’ailleurs, la presse européenne s’enflamme pour le joueur de 34 ans qui ne cesse de se bonifier avec le temps.

Ainsi, en Espagne, le journal Marca souligne que le buteur continue de marquer l’histoire avec le Real Madrid.

Même son de cloche en Angleterre, où le Daily Mail encense la prestation de l’attaquant français : Un City magnifique devance le Real Madrid, mais le génie de Benzema donne de l’espoir aux Espagnols.

Un joueur en rouge célèbre un but.

Sadio Mané

Photo : Getty Images / AFP/Oli Scarff

L’autre demi-finale opposait le Liverpool de Jurgën Klopp à Villareal, entraîné par Unai Emery.

Les Reds, grâce à leur attaque de feu, se sont facilement imposés à domicile 2-0, laissant très peu d’espoir aux sous-marins jaunes, qui devront créer l’exploit pour se qualifier la semaine prochaine.

Sadio Mané, auteur du deuxième but, est d’ailleurs le seul joueur à mes yeux capable de concurrencer Benzema dans la course au Ballon d’or.

Auteur de 18 buts et de 2 passes décisives en 41 matchs, l’international sénégalais est tout simplement irrésistible cette saison.

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations et qualifié pour la Coupe du monde au Qatar, Mané est toujours en course pour remporter toutes les compétitions dans lesquelles Liverpool est engagé.

Le vainqueur d’une hypothétique finale entre le Real Madrid et Liverpool déterminera sûrement le lauréat du Ballon d’or de 2022 entre les deux attaquants.

Rendez-vous la semaine prochaine!

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !