•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Casper Ruud et Carlos Alcaraz atteignent la finale à Miami

Le joueur de tennis lève ses bras dans les airs, avec sa raquette dans la main droite, après sa victoire.

Casper Ruud compte sept titres en simple sur le circuit de l'ATP.

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

Agence France-Presse

Le Norvégien Casper Ruud s'est qualifié vendredi pour la finale du tournoi de Miami, sa première dans une compétition de la série Masters 1000, en battant logiquement 6-4 et 6-1 l'Argentin Francisco Cerundolo, invité surprise du carré d’as.

La sixième tête de série en Floride tentera dimanche d'ajouter un huitième titre à son palmarès. Il lui faudra pour cela vaincre l’Espagnol Carlos Alcaraz (no 14), bourreau du champion sortant, le Polonais Hubert Hurkacz (no 8), en deux manches de 7-6 (7/5) et 7-6 (7/2).

Atteindre une finale de Masters 1000 était un objectif, cela signifie beaucoup pour moi, a dit celui qui avait perdu ses trois précédents matchs en demi-finales d'un tournoi de cette catégorie.

Incapable de franchir le premier tour à Miami lors de ses deux premières participations, Ruud venait de battre l’Allemand Alexander Zverev (no 2) et le Britannique Cameron Norrie (no 10) en quarts et en huitièmes de finale, respectivement, avant de se frotter à Cerundolo, grand négligé de l’affrontement.

La différence de niveau n'a pas été immédiatement criante, car Cerundolo a bien résisté dans la manche initiale, parvenant même à réussir le premier bris de service.

Ruud s'est empressé d'effacer cet avantage dans le jeu suivant, puis a fait parler son expérience, malgré leur âge commun de 23 ans, pour finalement remporter le premier engagement.

Après une pause au vestiaire, le Norvégien a sauvé deux balles de bris d'entrée dans la seconde manche et, le jeu en poche, a accéléré la cadence, se montrant agressif et plus précis, que ce soit en coup droit, sa grande force, ou à la volée.

Tant et si bien que l'opposition s'est effondrée, Cerundolo comprenant qu'il ne pourrait créer l'exploit.

L'Argentin devrait intégrer le top 50 de l'ATP, lundi prochain, et peut néanmoins s'enorgueillir de son parcours en Floride, qui l'a notamment vu écarter l'Américain Reilly Opelka (no 16), le Français Gaël Monfils (no 22), l'Américain Frances Tiafoe (no 26) et l'Italien Jannik Sinner (no 6).

À noter qu'Opelka et Sinner ont abandonné en cours d'affrontement contre Cerundolo.

La finale féminine opposera samedi la Polonaise Iga Swiatek (no 2), future détentrice du 1er rang de la WTA, à la Japonaise Naomi Osaka.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !