•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe relevé pour le Canada à la Coupe du monde

Un homme en complet montre un papier avec le nom du Canada

Le Canada est le dernier pays à avoir été pigé au tirage au sort.

Photo : Associated Press / Darko Bandic

Radio-Canada

Le Canada connaît maintenant ses adversaires à la Coupe du monde de soccer au Qatar. Le tirage au sort effectué vendredi à Doha, capitale de l’émirat, l’a placé dans un groupe relevé, le F, avec la Belgique, la Croatie et le Maroc.

Dernier pays à sortir du boulier, le Canada s'est donc inséré dans le dernier groupe disponible. Il lancera son tournoi contre la Belgique le 23 novembre. Son deuxième duel, quatre jours plus tard, sera contre la Croatie. Il terminera la phase de groupe le 1er décembre contre le Maroc.

Les Croates ont perdu contre les Français en finale du Mondial russe en 2018. Les Belges, eux, ont pris la 3e place en remportant la petite finale contre les Anglais.

Les Marocains avaient pris la quatrième et dernière place de leur groupe, derrière les Espagnols, les Portugais et les Iraniens.

Ils ne sont pas mal, n'est-ce pas? a dit à la blague sur les ondes de TSN le sélectionneur canadien John Herdman, au sujet des Belges. Je pense que je vais mettre sept joueurs sur [Kevin] De Bruyne.

« Sérieusement, nous allons apprécier ce match. Nous allons accomplir le travail nécessaire pour être prêts pour ce match et nous allons profiter de tout ce qu'ils vont nous donner. Nous allons jouer sans peur. »

— Une citation de  John Herdman, sélectionneur canadien

Ce n'est pas un groupe simple pour nous, a dit pour sa part le sélectionneur croate Zlatko Dalic. Nous connaissons notre objectif, sortir du groupe et se battre avec la Belgique. Mais nous devons faire attention au Canada et au Maroc. Ils sont très forts.

C'est un groupe très exigeant, des styles différents, des ingrédients différents, mais probablement ce qu'il faut pour être prêt pour cette Coupe du monde, a lancé pour sa part Roberto Martinez, entraîneur de la Belgique. Nous n'avons que trois matchs, mais nous allons être mis au défi par trois équipes très différentes et nous devons trouver les réponses rapidement.

L'unifolié a dominé les qualifications de la zone CONCACAF (Amérique du Nord, Amérique centrale et les Caraïbes) pour décrocher le deuxième billet de son histoire au Mondial, après celui en 1986.

Bora Milutinovic montre le nom du Canada lors du tirage.

Le Canada se retrouve dans le groupe F avec la Belgique, le Maroc et la Croatie.

Photo : Getty Images / David Ramos

Une défaite en fin de parcours contre le Panama l’a fait glisser du 33e au 38e rang au classement de la FIFA et fait passer du troisième au quatrième bocal en vue du tirage au sort, avec les pays les moins bien classés.

Au classement mondial, la Belgique est 2e, la Croatie, 16e, et le Maroc, 24e.

La phase finale de la Coupe du monde sera disputée du 21 novembre au 18 décembre, pour éviter la chaleur de l'été qatari.

Trente-deux pays y participent. Les deux premiers de chaque groupe passeront en huitièmes de finale.

À son seul Mondial, le Canada avait perdu tous ses matchs, sans marquer un but. La France, l'Union soviétique et la Hongrie étaient ses adversaires de groupe.

John Herdman a assuré à ses joueurs que ce Mondial sera plus heureux pour le Canada.

Lors de ma première rencontre avec eux, je leur ai dit que nous allions être la première équipe du Canada à marquer un but à la Coupe du monde. Que nous allions être la première équipe canadienne à inscrire un jeu blanc à la Coupe du monde. Et que nous allions être la première équipe du Canada à sortir de la phase de groupe [...] Nous leur avons parlé de tout ça depuis le début. C'est maintenant inscrit dans leurs pensées, a-t-il déclaré.

Nous ne serons toutefois pas naïfs : nous n'allons pas fouler le terrain et faire ce que l'on veut contre la Belgique. Mais nous n'aurons pas peur [...] Les joueurs de cette équipe ont maintenant tout un travail de préparation à faire afin de disputer la compétition la plus importante de leur vie.

Des affiches savoureuses

La France, championne du monde en titre, se retrouve dans le groupe D avec comme adversaires le Danemark, la Tunisie et un barragiste (Pérou, Émirats arabes unis ou Australie).

Les Danois ont souvent été les porte-bonheur des Bleus en grande compétition. À chacun de leurs trophées majeurs, ils les ont croisés sur leur route en phase de groupe, sans jamais perdre (1-0 à l'Euro 1984, 2-1 au Mondial 1998, 3-0 à l'Euro 2000, 0-0 au Mondial 2018).

La France est l'un des grands favoris, avec tellement de talents, et c'est le tenant du titre. Donc, c'est clairement l'un des adversaires les plus durs, s'est exclamé le sélectionneur danois Kasper Hjulmand. On se prépare aux équipes qu'on va affronter. Je vous conseille de vous préparer aussi, car on a une très bonne équipe et on sera prêt à se battre.

Il faut avoir beaucoup de respect, a insisté Didier Deschamps, sélectionneur français, au sujet du Danemark. C'est la 11e nation [au classement de la FIFA], demi-finaliste de l'Euro, si elle est devant l'Allemagne et les Pays-Bas, cela prouve la qualité de cette équipe.

L'Allemagne, placée dans le chapeau 2 malgré ses quatre titres, était l'adversaire dont aucune tête de série ne voulait. C'est l'Espagne qui a en a hérité, pour l'une des affiches phares du premier tour. Les deux ogres partiront largement favoris pour sortir du groupe E, complété par le Japon et un barragiste (Costa Rica ou Nouvelle-Zélande).

Le Brésil, avec son record de cinq trophées, est tombé dans un groupe équilibré et piégeux. Neymar et compagnie devront se méfier de la Serbie de Dusan Vlahovic, qui avait devancé le Portugal lors des qualifications, de la Suisse, tombeuse de la France au dernier Euro, et du Cameroun, vainqueur de l'Algérie en barrages.

Ce ne sera pas simple non plus pour l'Argentine de Lionel Messi dans le groupe C, avec face à elle la Pologne de Robert Lewandowski et le Mexique.

L'Iran et les États-Unis, qui entretiennent des relations diplomatiques exécrables, se retrouvent dans le groupe B, celui de l'Angleterre. Les deux pays se sont déjà affrontés en Coupe du monde, en 1998 en France, et l'Iran s'était imposé 2-1. Lors de cette rencontre, les deux équipes avaient posé ensemble pour une photo historique.

Le Qatar, pays organisateur, affrontera l'Équateur dans le match d'ouverture le 21 novembre.


LES GROUPES DE LA COUPE DU MONDE DE LA FIFA

Groupe A

  • Qatar
  • Équateur
  • Sénégal
  • Pays-Bas

Groupe B

  • Angleterre
  • Iran
  • États-Unis
  • Écosse, Ukraine ou pays de Galles (à déterminer en barrages)

Groupe C

  • Argentine
  • Arabie saoudite
  • Mexique
  • Pologne

Groupe D

  • France
  • Pérou, Émirats arabes unis ou Australie (à déterminer en barrages)
  • Danemark
  • Tunisie

Groupe E

  • Espagne
  • Nouvelle-Zélande ou Costa Rica (à déterminer en barrages)
  • Allemagne
  • Japon

Groupe F

  • Belgique
  • Canada
  • Maroc
  • Croatie

Groupe G

  • Brésil
  • Serbie
  • Suisse
  • Cameroun

Groupe H

  • Portugal
  • Ghana
  • Uruguay
  • Corée du Sud
Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !