•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Romell Quioto est un cas incertain pour le CF Montréal

Sous le regard de coéquipiers, adversaires et partisans, il botte le ballon.

Romell Quioto

Photo : usa today sports / Dale Zanine

La Presse canadienne

La situation des attaquants du CF Montréal demeure préoccupante, malgré le fait que l'équipe ait pu profiter d'une pause de deux semaines depuis son dernier match en MLS pour panser les blessures, après un calendrier chargé.

Mason Toye est toujours au rancart depuis une blessure subie pendant le camp, et Bjorn Johnsen sera absent pendant environ six semaines après avoir été victime d'une fracture à deux orteils du pied gauche, mardi, à l'entraînement.

Et comme si ça ne suffisait pas, il y a le statut de Romell Quioto, incertain pour la rencontre de samedi face au FC Cincinnati (2-3-0) en Ohio.

L'attaquant hondurien a contracté la COVID-19 lors de la dernière phase du tournoi de qualification de la CONCACAF en vue de la Coupe du monde de la FIFA, au point de rater les deux derniers matchs de son pays.

En visioconférence, jeudi, l'entraîneur-chef Wilfried Nancy s'est fait rassurant en notant que Quioto n'avait aucun symptôme. Toutefois, a-t-il ajouté, l'équipe ne saura pas avant vendredi s'il pourra jouer ce week-end.

Le CF Montréal (0-3-1) demeure à la recherche d'une première victoire en MLS en 2022 et affrontera un club qui lui a donné du fil à retordre au fil des saisons.

Le FC Cincinnati a gagné trois de ses cinq premières rencontres face à la formation montréalaise depuis son entrée dans le circuit Garber en 2019, en plus de récolter un verdict nul.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !