•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand cavalier canadien Éric Lamaze à la retraite

Un cavalier en rouge lève le poing en triomphe sur son cheval.

Éric Lamaze, sur sa jument Fine Lady 5, a gagné le bronze en saut d'obstacles individuel aux Jeux olympiques de 2016.

Photo : Getty Images / Scoop Dyga/Icon Sport

Radio-Canada

Éric Lamaze, cavalier canadien le plus décoré en saut d’obstacles sur la scène internationale, a annoncé jeudi sa retraite à 53 ans, pour des raisons de santé. Il combat un cancer du cerveau depuis 2017. Parmi les faits d’armes de sa grande carrière, il compte trois médailles olympiques, dont l’or en individuel en 2008 à Pékin.

Le Montréalais a décroché un dernier titre en septembre 2021, à la Coupe des nations à Calgary, une compétition par équipe.

Il a participé à un premier grand prix en 1991 et a obtenu sa place dans l’équipe canadienne l’année suivante.

Il a connu de glorieux moments avec l’étalon Hickstead, qu’il a monté de 2004 à 2011. Il s’est inséré en 2007 dans le top 10 mondial de la Fédération équestre internationale (FEI), ce qu’aucun Canadien n’avait réussi en 20 ans.

En 2008, Hickstead et lui ont décroché deux médailles aux Jeux de Pékin : l’or au saut d’obstacles individuel et l’argent au concours par équipe.

Le duo, intronisé au Panthéon des sports canadiens en 2020-2021, a aussi remporté une médaille d’argent par équipe et une médaille de bronze en individuel aux Jeux panaméricains de 2007, des titres dans tous les grands prix, de même que le bronze aux Championnats du monde de 2010.

Hickstead est mort en compétition en 2011, à Vérone, en Italie, une dure épreuve pour Éric Lamaze.

Le cavalier a reçu sa troisième et dernière médaille olympique, le bronze en individuel à Rio en 2016, avec Fine Lady 5.

Éric Lamaze a tout récemment été nommé conseiller technique en saut d’obstacles à Canada Équestre (CE), qui lui permet de garder le contact avec l'équipe canadienne.

Je tiens à féliciter Éric pour sa retraite de la compétition et à le remercier pour le dévouement et la passion inébranlables dont il a fait preuve dans le sport équestre au cours des trois dernières décennies, a déclaré par communiqué Meg Krueger, la chef de la direction de CE. Ses nombreuses réussites inégalées sont gravées dans l’histoire du saut d’obstacles canadien. Nous sommes attristés de ne plus pouvoir vivre la joie et l’enthousiasme que nous ressentions en regardant Éric compétitionner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !