•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doublé Ferrari à Bahreïn, gros soucis pour Red Bull

Une F1 tourne à gauche sur un circuit illuminé.

Charles Leclerc à Bahreïn

Photo : Getty Images / Lars Baron

Radio-Canada

Ferrari s'offre un doublé à Bahreïn en ouverture de la saison 2022. Parti en pole position, Charles Leclerc l'a emporté devant son coéquipier Carlos Sainz fils, qui a hérité de la 2e place à l'abandon de Max Verstappen à trois tours de l'arrivée.

Pour Charles Leclerc, auteur du meilleur tour en course, ce succès a un goût de rédemption. En 2019, il roulait vers sa première victoire en F1 à Bahreïn lorsqu'il avait été trahi par son moteur.

C'est la première fois qu'un pilote monégasque mène le classement du Championnat du monde de F1. C'est toutefois une statistique sans grande valeur, car ce n'était que le premier Grand Prix de la saison, mais elle donne du relief à la victoire de Leclerc.

Ferrari n'avait pas gagné lors de ses 46 dernières courses. Et ce succès à Bahreïn est retentissant.

Deux pilotes automobiles tiennent un trophée et une bouteille de champagne.

Carlos Sainz et Charles Leclerc

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Le Monégasque est parti de la pole position mais n'a pas mené de bout en bout. Il a cédé deux fois le commandement à Verstappen, qui le talonnait, pour reprendre sa 1re place quelques virages plus loin.

Le duel entre les deux hommes du 17e au 19e tour a été superbe et confirme que ces voitures permettent aux pilotes de se suivre de plus près et d'attaquer si l'occasion se présente.

Le Néerlandais n'a toutefois pas été récompensé pour ses efforts. Sa voiture l'a trahi à trois tours de l'arrivée en raison d'un dérèglement de la pression de la pompe à essence, ce qui a permis à Carlos Sainz fils de le dépasser et d'assurer le doublé.

C'est comme ça que nous devions commencer la saison, s'est exclamé Leclerc.

La pole position, le tour le plus rapide, la victoire, le doublé : on ne pouvait rêver à meilleur départ, a-t-il ajouté dans le paddock.

Tout comme celui de son coéquipier Sergio Pérez, dont le moteur a fait défaut au dernier tour, laissant la 3e place à Lewis Hamilton, en délicatesse avec sa Mercedes-Benz W13, trop heureux de monter sur le podium pour la 183e fois.

Deux voitures de course en piste.

Carlos Sainz (à l'avant) et Lewis Hamilton (à l'arrière)

Photo : Getty Images / Clive Mason

Bravo à Ferrari! C'est une équipe mythique et c'est bien de la voir revenir au sommet, a dit Hamilton. Ce fut une course difficile pour moi et c'est le meilleur résultat qu'on pouvait obtenir. Bien sûr, c'est grâce aux malheurs des deux autres pilotes.

On a fait ce qu'on a pu, a-t-il admis, lucide, et on a été chanceux de marquer autant de points.

Profitant eux aussi des abandons à la fin de l'épreuve, Lance Stroll (Aston Martin) a fini 12e, et Nicholas Latifi (Williams), 16e.

On a beaucoup d'infos à tirer de ce premier week-end, a dit Stroll, philosophe. Il semble qu'on peut se suivre plus facilement et j'ai pu me battre avec Alex [Albon] et Mick [Schumacher]. Pas évident de refroidir la voiture et de préserver les pneus, mais on a quelques jours pour aller chercher de la performance en vue de la course de dimanche prochain.

On ne commence pas la saison là où on voudrait être, a expliqué Latifi. On a souffert d'un manque d'adhérence qui a affecté notre rythme, sans compter les pneus qui ont souffert. Donc, il faut analyser tout ça, trouver de la performance. Ce sera difficile à Jeddah, car ce sera la même voiture dans une semaine.

Le championnat se poursuit en effet le week-end prochain avec le deuxième Grand Prix d'Arabie saoudite, à Jeddah, trois mois et demi après le premier, remporté par Hamilton devant Verstappen au début de décembre 2021.

La F1 pense à l'Ukraine

Hors piste, la F1 a réagi à l'invasion russe de l'Ukraine en encourageant le versement de dons à l'UNICEF sur ses réseaux sociaux ainsi que sur la grille de départ.

Le Français Pierre Gasly et Nico Hülkenberg arboraient des drapeaux ukrainiens sur leurs casques.

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a pour sa part annoncé un don à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) ainsi qu'au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), de même que la création d'un groupe d'intervention chargé de coordonner [sa] réponse humanitaire.

Classement au Grand Prix de Bahreïn :

  • 1. Charles Leclerc (MON/Ferrari), qui a parcouru les 308,238 km en 1:37:33,584 à une moyenne de 189,568 km/h
  • 2. Carlos Sainz fils (ESP/Ferrari) à 5,598
  • 3. Lewis Hamilton (GB/Mercedes-Benz) à 9,675
  • 4. George Russell (GB/Mercedes-Benz) à 11,211
  • 5. Kevin Magnussen (DAN/Haas-Ferrari) à 14,754
  • 6. Valtteri Bottas (FIN/Alfa Romeo-Sauber-Ferrari) à 16,119
  • 7. Esteban Ocon (FRA/Alpine-Renault) à 19,423
  • 8. Yuki Tsunoda (JPN/AlphaTauri-Red Bull) à 20,386
  • 9. Fernando Alonso (ESP/Alpine-Renault) à 22,390
  • 10. Zhou Guanyu (CHN/Alfa Romeo-Sauber-Ferrari) à 23,064
  • 11. Mick Schumacher (ALL/Haas-Ferrari) à 32,574
  • 12. Lance Stroll (CAN/Aston Martin-Mercedes-Benz) à 45,873
  • 13. Alexander Albon (THA/Williams-Mercedes-Benz) à 53,932
  • 14. Daniel Ricciardo (AUS/McLaren-Mercedes-Benz) à 54,975
  • 15. Lando Norris (GB/McLaren-Mercedes-Benz) à 56,335
  • 16. Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) à 61,795
  • 17. Nico Hülkenberg (ALL/Aston Martin-Mercedes-Benz) à 63,829
  • 18. Sergio Pérez (MEX/Red Bull) à 1 tour
  • 19. Max Verstappen (PB/Red Bull) à 3 tours

Meilleur tour en course (parmi les 10 premiers):

  • Charles Leclerc (MON/Ferrari) 1:34,570 au 51e tour, à une moyenne de 206,018 km/h

Abandons :

  • Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Red Bull) : moteur, 45e tour
  • Max Verstappen (PB/Red Bull) : problème mécanique, 55e tour (classé)
  • Sergio Pérez (MEX/Red Bull) : problème mécanique, 57e tour (classé)
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !