•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lock-out au baseball: les pourparlers se poursuivent

Un stade de baseball

Le SunTrust Park, domicile des Braves d'Atlanta.

Photo : Getty Images / Todd Kirkland

La Presse canadienne

Les négociateurs des joueurs en lock-out et les représentants des Ligues majeures ont tenu des séances de négociation, mardi, qui se sont étirées après minuit pour la deuxième fois de la semaine, pour en venir à une entente qui préserverait une saison de 162 matchs.

La date limite pour arriver à un accord a été fixée par le commissaire Rob Manfred.

Le négociateur en chef du syndicat Bruce Meyer et l'avocat général Ian Penny ont mené une équipe de négociation qui a quitté le bureau de Baseball majeur peu après 11 heures et est retournée au bureau de l'Association des joueurs, à environ trois pâtés de maisons.

Peu après 14h, le sous-commissaire Dan Halem, le vice-président exécutif Morgan Sword et le vice-président principal Pat Houlihan se sont rendus au bureau de l'association.

Au 97e jour du deuxième plus long conflit de travail du baseball, les équipes se sont rencontrées en personne pour la troisième journée consécutive. Les parties ont poursuivi leur entretien par téléphone plus tard dans la journée, jusqu'au début du 98e jour de l'arrêt de travail.

Pour l'instant, ce n'est pas clair si cette phase de négociation intensive peut mener à un accord ou se résulte dans une autre rupture des négociations. Les clans ont tenu des dialogues de façon hachurés dans la dernière année.

La MLB a informé le syndicat que mardi était le dernier jour possible pour parvenir à une entente qui permettrait un calendrier de 162 matchs, ainsi que le plein salaire et le temps de service, une date limite signalée pour la première fois par The Athletic.

La taxe de luxe, le montant des bonis réservés aux joueurs non admissibles à l'arbitrage salarial et le salaire minimum figurent parmi les principaux points d'achoppement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !