•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baseball majeur : les dirigeants sont furieux face aux dernières offres reçues

Des dizaines de balles de baseball dans un panier.

La prochaine saison de la MLB est menacée par un conflit de travail.

Photo : Getty Images / Mark Brown

Associated Press

Les dirigeants du baseball majeur ont réagi avec colère à la plus récente offre des joueurs lors de la reprise des négociations, dimanche, accusant l'Association des joueurs de reculer et de ne montrer aucun signe d'avancée qui pourrait mener vers la fin du conflit.

Les deux parties ont discuté pendant 95 minutes pendant la 95e journée de ce lock-out, et elles sont essentiellement demeurées sur leurs positions.

Nous espérions voir du mouvement dans notre direction pour nous donner plus de flexibilité et arriver à une entente rapidement, a déclaré Glen Caplin, porte-parole du baseball majeur. L'Association des joueurs a choisi de nous revenir avec une proposition qui était pire que celle de lundi soir et qui n'avait pas pour but de faire avancer le processus.

« Sur certains aspects, ils ont même reculé. En d'autres mots, nous sommes dans une impasse. Nous allons essayer de comprendre comment répondre, mais rien dans cette proposition ne rend les choses simples. »

— Une citation de  Glen Caplin, porte-parole du baseball majeur

Alors que les deux parties tentent de résoudre le second plus long arrêt de travail dans l'histoire du baseball majeur, elles sont restées très éloignées sur les questions clés de la taxe de luxe, du salaire minimum et de la taille de la nouvelle réserve de bonis pour les joueurs admissibles au préarbitrage.

Le syndicat a réduit sa demande pour la taille de la nouvelle réserve de bonis de 5 millions de dollars, portant la somme demandée à 80 millions de dollars. Les joueurs n'ont toutefois pas modifié leur demande au sujet de la taxe de luxe et du salaire minimum.

Après la principale séance, le commissaire adjoint Dan Halem et le négociateur syndical en chef, Bruce Meyer, ont tenu une rencontre en privé. Les joueurs ont suggéré que les deux camps se rencontrent de nouveau lundi, une demande à laquelle la partie patronale n'avait pas encore répondu.

Le commissaire Rob Manfred a annulé, mardi, les deux premières séries de chaque équipe, ce qui représente un total de 91 rencontres.

Si Manfred annule deux autres séries au calendrier de chaque équipe, soit jusqu'aux 13 et 14 avril, cela représenterait une perte de 93 confrontations supplémentaires, portant le total à 184 à travers la Major League Baseball (MLB).

Du même coup, cela viendrait mettre en danger l'admissibilité à l'autonomie de plusieurs joueurs et potentiellement les priver de temps de service, à moins que cette question fasse partie de l'entente une fois celle-ci signée.

Il s'agissait de la première rencontre entre les deux parties depuis cette décision du commissaire. Manfred se trouvait dans les bureaux du baseball majeur dimanche, mais il n'a pas assisté aux rencontres de négociations.

Les joueurs sont en lock-out depuis le 2 décembre dernier. Il s'agit du premier conflit dans cette ligue depuis celui qui a touché une portion de chacune des saisons 1994 et 1995.

Si plus de 15 jours sont soustraits du calendrier de 186 jours, et que les joueurs ne sont pas crédités pour ces jours perdus une fois l'entente signée, l'admissibilité à l'autonomie complète sera reportée d'une saison pour des joueurs comme Shohei Ohtani, Pete Alonso, Jake Cronenworth et Jonathan India.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !