•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Chinois Sun Yang débouté par le Tribunal fédéral suisse

Chargement de l’image

Le nageur chinois Sun Yang après sa victoire au 1500 m libre aux Jeux asiatiques en août 2018

Photo : The Associated Press / Lee Jin-man

Agence France-Presse

Le nageur chinois Sun Yang, triple champion olympique suspendu au printemps dernier jusqu'en juin 2024 pour une rocambolesque affaire de dopage, a vu son dernier recours être rejeté, a annoncé vendredi le Tribunal fédéral suisse.

La sentence rendue par le Tribunal arbitral du sport (TAS) n'est pas contraire aux principes fondamentaux de l'ordre juridique, et le droit de Sun Yang d'être entendu n'a pas été violé, a constaté la juridiction suprême helvétique dans un arrêt du 14 février.

Cette décision met fin au feuilleton judiciaire engagé en septembre 2018 lorsque le nageur, lors d'un contrôle à son domicile, avait détruit au marteau un échantillon de sang, arguant que les contrôleurs n'avaient pas produit les documents prouvant leur identité.

Comme il avait déjà été déclaré positif en 2014 à un stimulant interdit, la trimétazidine, il avait été suspendu huit ans par le TAS en février 2020, la peine maximale en cas de récidive.

À la stupéfaction générale, le Tribunal fédéral suisse avait annulé cette première décision en décembre 2020, sanctionnant la partialité du président du panel d'arbitres et ancien chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini.

Dénonçant la cruauté infligée à des animaux en Chine, alors que l'affaire Sun Yang était en cours d'instruction, le magistrat s'était en effet livré à une série de gazouillis extrêmement violents et racistes, avait révélé le Tribunal.

Après une nouvelle audience en mai 2021, l'instance d'arbitrage avait confirmé en juin dernier la suspension, mais l'avait réduite à quatre ans, auxquels s'ajoutaient trois mois d'une violation précédente du règlement antidopage.

Sun Yang avait donc été exclu des JO de Tokyo. Il compte tout de même à son palmarès 2 médailles d'or aux Jeux de Londres en 2012 (400 m et 1500 m nage libre), 1 à Rio en 2016 (200 m) et 11 titres de champion du monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !