•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée cruciale de négociations dans le baseball majeur

Montage de photos des deux hommes

Tony Clark, directeur de l'Association des joueurs, et Rob Manfred, commissaire de la MLB

Photo : Associated Press

Associated Press

Max Scherzer et Andrew Miller sont à la tête de la délégation de joueurs du baseball majeur, en cette dernière journée de négociations, pour mettre fin au lock-out avant la date limite fixée par les propriétaires pour sauver le début de la saison, le 31 mars, et pour tenir un calendrier complet de 162 matchs.

Les deux parties se sont retrouvées au stade Roger Dean à 10 h, trois heures plus tôt que d'habitude. Il s'agit de la huitième journée de suite de négociations au centre d'entraînement printanier des Marlins de Miami et des Cardinals de St. Louis, à Jupiter, en Floride.

Le lock-out en est à son 89e jour. Aucune heure n'a été fixée pour clore cette séance de négociations, ce qui permet de croire qu'elle pourrait se poursuivre tard si les deux parties voient un accord à portée de main.

Les deux camps sont encore éloignés, mais la pression augmente. Les joueurs perdraient 20,5 millions en salaires pour chaque journée perdue en saison, selon une étude de l'Associated Press. Les 30 équipes perdraient des sommes importantes qui sont plus difficiles à évaluer.

La journée de lundi a été choisie comme date limite, car le commissaire Rob Manfred a évalué qu'au moins 28 jours d'entraînement sont nécessaires avant le début de la saison. Le syndicat n'a pas dit s'il était d'accord avec cette évaluation, et le baseball majeur a déjà raccourci la durée des camps à aussi peu que trois semaines dans le passé.

Le neuvième conflit de travail au baseball, le premier depuis celui de 1995, a commencé le 2 décembre. Les matchs préparatoires avant la saison devaient commencer samedi et ont déjà été annulés jusqu'au 7 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !