•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération internationale de judo s’éloigne de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine habillé en judogi.

Vladimir Poutine

Photo : Reuters / SPUTNIK

Radio-Canada

Le président russe Vladimir Poutine a été suspendu de ses fonctions de président d'honneur de la Fédération internationale de judo (FIJ), dimanche.

Les dirigeants de la FIJ ont cité le conflit guerrier en cours en Ukraine pour expliquer leur décision.

Parmi les fédérations olympiques, la FIJ est l'une des rares à employer un terme associé au mot guerre pour qualifier l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Le président russe perd donc temporairement son titre le plus important dans le sport international.

Vladimir Poutine est un passionné de judo. Il a commencé à pratiquer ce sport à l'âge de 11 ans et est ceinture noire 8e dan.

Un homme habillé en judogi fait tomber un autre dans une prise de judo.

Vladimir Poutine à l'entraînement avec l'équipe nationale russe en 2016

Photo : Getty Images / ALEXEY NIKOLSKY

Le président russe assiste régulièrement aux entraînements de l'équipe nationale russe et aux compétitions internationales, notamment lors des Jeux olympiques.

Dans la biographie d'Anatoli Solomonovitch Rakhline, son ancien professeur de judo, Vladimir Poutine avait expliqué sa vision du judo et plus généralement du sport.

On respecte les anciens, l'adversaire, mais il n'y a pas de faibles, explique Vladimir Poutine. Le sport est lié au sang, à la sueur et au travail dur.

La Fédération internationale de judo garde toutefois au sein de son comité exécutif Arkady Rotenberg, un oligarque soutenant le Kremlin et ami de longue date de Vladimir Poutine, qui agit à titre de responsable du développement.

Cet homme d'affaires, propriétaire du club de hockey du Dynamo de Moscou, avait une fortune évaluée à 2,9 milliards de dollars américains en novembre 2019, selon le magazine Forbes.

M. Rotenberg est soumis aux sanctions de l'Union européenne et des États-Unis en raison de son implication dans la crise ukrainienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !