•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Stade de France accueillera la finale de la Ligue des champions

Chargement de l’image

Le Stade de France pourra accueillir la finale de la Ligue des champions.

Photo : Getty Images / Julian Finney

Agence France-Presse

La finale de la Ligue des champions aura finalement lieu au Stade de France, a annoncé vendredi l'Union des associations européennes de football (UEFA).

L'UEFA retire ainsi officiellement l'organisation du match à Saint-Pétersbourg, en réaction à l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe.

L'enceinte située au nord de Paris a accueilli en 2006 cette affiche de prestige, gagnée alors par le FC Barcelone contre Arsenal, ainsi qu'en 2000, l'année du sacre du Real Madrid au détriment de Valence.

L'UEFA tient à remercier le président de la République française Emmanuel Macron pour son soutien personnel, et son engagement pour déplacer en France le match le plus prestigieux du football européen de clubs, durant une période de crise sans précédent, a réagi l'instance basée à Nyon.

L'UEFA a décidé jeudi de réunir en urgence son comité de direction, à la suite de l'attaque par Moscou de plusieurs régions ukrainiennes.

Rapidement, des voix se sont levées pour demander la relocalisation de la finale, prévue à Saint-Pétersbourg, dont le stade porte le nom de Gazprom, le géant gazier proche du pouvoir et l'un des principaux commanditaires de l'UEFA.

Le duel aura lieu le 28 mai comme prévu.

L'UEFA a aussi décidé de tenir en terrain neutre les matchs internationaux à domicile des équipes russes ou ukrainiennes jusqu'à nouvel ordre.

Le Kremlin déplore la situation

Le Kremlin déploré vendredi la décision prise par l'UEFA.

C'est dommage qu'une telle décision ait été prise, a déclaré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov. Saint-Pétersbourg aurait pu fournir les conditions idéales à la tenue d'un tel festival de football, a-t-il ajouté.

De son côté, le président de la Fédération russe de soccer, Alexandre Dioukov, a estimé que la décision de l'UEFA avait été dictée par des motifs politiques.

La Fédération russe de soccer a toujours adhéré au principe selon lequel le sport est en dehors de la politique et ne peut donc soutenir cette décision, a-t-il ajouté. Cela viole les principes du sport et enfreint les intérêts des joueurs, des entraîneurs et des supporters.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !