•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Russie pourrait perdre la finale de la Ligue des champions

Un homme en complet cravate procède à un tirage au sort.

Le tirage au sort pour la Ligue des champions de l'UEFA a eu lieu en décembre dernier.

Photo : uefa/handout via reuters / UEFA

Associated Press

Les responsables de l'Union des associations européennes de football (UEFA) ont eu des discussions quant à savoir si la finale de la Ligue des champions peut toujours être organisée à Saint-Pétersbourg dans la foulée de l'intervention de la Russie en Ukraine.

Le match phare du soccer européen doit se jouer dans la ville russe le 28 mai. Il s'agit du plus important événement sportif pour la Russie depuis la Coupe du monde de 2018.

L'UEFA n'a pas fait de nouvelle déclaration depuis que des craintes ont été exprimées quant à une incursion russe plus importante en Ukraine après l'annonce par Moscou, lundi, de la reconnaissance de l'indépendance de régions de l'est de l'Ukraine.

L'UEFA a révélé au cours du week-end qu'elle surveillait constamment et de près la situation et n'avait pas l'intention de changer le lieu de la finale. Mais une personne bien au fait de la situation a précisé que la crise ukrainienne a été abordée par les dirigeants de l'UEFA, dont son président, Aleksander Ceferin.

Le premier ministre britannique Boris Johnson a indiqué à la Chambre des communes que la Russie ne devrait pas organiser une telle compétition.

Il a mis en garde une Russie plus isolée. Une Russie qui a un statut de paria... aucune chance d'organiser des tournois de football dans une Russie qui envahit des pays souverains.

L'UEFA a dû déplacer la finale de la Ligue des champions ces deux dernières saisons, les deux fois de la Turquie au Portugal en raison de la pandémie. Une invasion russe à grande échelle de l'Ukraine changerait considérablement l'opinion de l'UEFA que la finale pourrait encore se jouer à Saint-Pétersbourg.

Avec quatre représentants en huitièmes de finale, l'Angleterre compte le plus d'équipes encore en lice. Tom Tugendhat, président de la commission des affaires étrangères du Parlement britannique à la Chambre des communes, a appelé l'UEFA à retirer la finale à la Russie.

C'est une décision honteuse. L'UEFA ne devrait pas couvrir une dictature violente, a écrit sur Twitter M. Tugendhat.

Les responsables russes n'ont pas encore reconnu le déploiement de troupes dans l'est de l'Ukraine, mais Vladislav Brig, membre du conseil local séparatiste de Donetsk, a dit aux journalistes que les troupes russes avaient déjà emménagé dans le nord et l'ouest de la région.

L'UEFA a séparé les équipes ukrainiennes et russes lors de tirages au sort pour les empêcher de s'affronter depuis que Moscou a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée et soutenu les insurgés séparatistes dans l'est de l'Ukraine.

La compagnie gazière russe, Gazprom, agit comme commanditaire de la C1 depuis 2012, la même année où l'Ukraine a coorganisé l'Euro avec la Pologne. Mais les logos de l'entreprise avaient été retirés d'un Festival des champions de l'UEFA dans la rue principale de Kiev lorsque la capitale ukrainienne avait organisé la finale de la Ligue des champions de 2018 entre le Real Madrid et Liverpool.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !