•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dopage : la Grande-Bretagne disqualifiée du 4 x 100 m à Tokyo, le Canada en argent

Il court avec un témoin dans sa main droite.

Chijindu Ujah en finale du relais 4 x 100 m à Tokyo

Photo : Getty Images / Cameron Spencer

Radio-Canada

Le relais britannique du 4 x 100 m, décoré d'argent aux Jeux de Tokyo, a été dépouillé de sa médaille, a annoncé vendredi le Tribunal arbitral du sport (TAS), à cause d'un test antidopage positif de l'un de ses membres. Cette décision a permis aux Canadiens de se hisser sur la deuxième marche du podium.

Le Britannique Chijindu Ujah est celui qui a été reconnu coupable de dopage. Des substances prohibées, soit de l'ostarine et du S-23, généralement utilisées pour augmenter la masse musculaire, ont été détectées lors d'un contrôle antidopage.

J'accepte la décision du TAS avec tristesse, a dit Ujah dans un communiqué publié par la Fédération anglaise d'athlétisme, UK Athletics.

Je voudrais clarifier le fait que j'ai consommé sans le savoir un complément alimentaire contaminé et que c'est la raison pour laquelle une règle antidopage a été violée pendant ces JO de Tokyo, a précisé l'athlète.

L'équipe britannique avait été la 2e à franchir la ligne d'arrivée au stade national de Tokyo, derrière la formation italienne. Troisième à conclure la course, la sélection canadienne, composée d'Andre De Grasse, d'Aaron Brown, de Jerome Blake et de Brendon Rodney, grimpe donc d'un rang.

Ce revirement de situation fait en sorte que De Grasse a décroché une médaille de chacune des couleurs dans la capitale japonaise. Outre l'argent au 4 x 100 m, le visage de l'athlétisme canadien a remporté l'or au 200 m et le bronze au 100 m.

Au pied du podium au relais, les sprinteurs chinois recevront finalement la médaille de bronze.

Ujah avait été provisoirement suspendu le 12 août dernier, six jours après la finale du 4 x 100 m des Jeux de Tokyo. Il a formé un quatuor avec ses compatriotes Zharnel Hughes, Richard Kilty et Nethaneel Mitchell-Blake.

Je voudrais m'excuser auprès de mes coéquipiers, leurs familles et leurs équipes pour les conséquences que cela a pour eux, a-t-il ajouté. Je suis désolé que cela leur enlève leur médaille pour laquelle ils ont travaillé si dur et pendant si longtemps, et qu'ils méritent amplement. C'est quelque chose que je vais regretter pour le reste de ma vie.

Ujah, 27 ans, est dépouillé de sa médaille, de même que ses compatriotes.

C'est crève-cœur, a déclaré Kilty à la BBC.Ma motivation tout au long de l'année 2021 était de gagner une médaille olympique et de la donner à mon fils pour qu'il puisse la montrer à son école [...] Je n'ai pas pu le faire, parce qu'au moment où il a commencé l'école, l'annonce est arrivée, a-t-il expliqué.

Concernant les excuses d'Ujah, il a déclaré lui en être reconnaissant, mais que les règles sont les règles. Vous êtes responsable de tout ce qui entre dans votre corps, a-t-il estimé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !