•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ashleigh Barty remporte ses premiers Internationaux d’Australie

Elle embrasse son trophée.

Ashleigh Barty embrasse le trophée de son tournoi du grand chelem national.

Photo : Getty Images / Quinn Rooney

Agence France-Presse

La numéro 1 mondiale Ashleigh Barty a remporté samedi ses premiers Internationaux d’Australie en battant en finale l’Américaine Danielle Collins (30e) 6-3 et 7-6 (7/2).

L’Australienne décroche ainsi son troisième titre majeur après ceux de Roland-Garros, en 2019, et de Wimbledon, en 2021. Elle est aussi la première Australienne à s’imposer à Melbourne depuis Chris O’Neill en 1978.

Barty a gagné sans vraiment bien jouer et sans être aussi dominante que lors des six premiers tours. Dans la première manche, elle a sauvé la seule balle de bris qu’elle a offerte et a transformé la seule qu’elle s’est créée.

C'est un rêve qui se réalise, je suis si fière d'être Australienne, a lancé la joueuse de 25 ans en soulevant le trophée remis par son idole et compatriote Evonne Goolagong.

« En tant qu'Australienne, le plus important dans ce tournoi c'est de pouvoir partager avec autant de monde. Et vous, le public, avez été tout simplement exceptionnel. »

— Une citation de  Ashleigh Barty

Après 32 minutes, la moitié du travail était déjà fait pour Barty. Elle a toutefois traversé un passage à vide en début de deuxième manche et a cédé deux fois son service.

Menée 5-1 après un nombre inattendu de fautes directes et de doubles fautes, elle est quand même parvenue à se reprendre pour revenir à 5-5.

Collins a forcé la tenue d’un jeu décisif, mais Barty a rapidement pris l’avantage, s’offrant quatre balles de match et concluant dès la première. Elle participait aux Internationaux d’Australie pour la neuvième fois et n’avait franchi les demi-finales qu'une fois, en 2020.

Deux joueuses se serrent la main au dessus du filet et s'échangent quelques mots.

Danielle Collins (à gauche) serre la main d'Ashleigh Barty (à droite) au terme de la finale.

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

En route vers ce titre, elle a vaincu quatre Américaines à ses quatre derniers matchs : Amanda Anisimova, en huitièmes de finale, Jessica Pegula, en quarts, Madison Keys, en demi-finale, et Collins, en finale.

Pour décrocher son premier titre majeur en 2019 à Roland-Garros, l’Australienne avait battu les quatre mêmes joueuses : Pegula, au premier tour, Collins, au deuxième, Keys, en quarts, et Anisimova, dans le carré d'as.

Elle devient la seule joueuse en activité avec Serena Williams à avoir remporté des tournois majeurs sur toutes les surfaces (dur, gazon et terre battue).

La finale des hommes entre le Russe Daniil Medvedev (no 2) et l'Espagnol Rafael Nadal (no 6) aura lieu à compter de 3 h 30 (HNE) dans la nuit de samedi à dimanche.

Balayage australien

Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis, les enfants terribles du tennis australien, ont aussi remporté le tournoi de double 7-5 et 6-4 contre leurs compatriotes Matthew Ebden et Max Purcell.

Kyrgios et Kokkinakis ont notamment vaincu, dans le tournoi, les têtes de série no 1 (Mektic-Pavic) et no 3 (Granollers/Zeballos).

Nick, je t'aime mon frère! On n'aurait jamais imaginé en arriver là ni même nous en approcher, a déclaré Kokkinakis, qui revient tranquillement après une grosse blessure à l'épaule en 2015.

C'est un rêve qui se réalise. Je suis super heureux et je ne sais même pas ce qui nous arrive. Mais je sais que ce grand garçon (Kokkinakis) va sortir faire la fête ce soir. Les filles, on y va, a lancé Kyrgios.

Amendes pour Medvedev et Tsitsipas

Le Russe Daniil Medvedev a écopé d'une amende de 12 000 $ AU (environ 10 700 $ CA) pour son mauvais comportement durant sa demi-finale contre le Grec Stefanos Tsitsipas, ont annoncé les organisateurs.

Tsitsipas a reçu une amende de 5000 $ AU (4400 $ CA), également pour violation du code de conduite lors du même match. L'amende de Medvedev se divise en deux : 4000 $ AU (3500 $ CA) pour conduite antisportive et 8000 $ AU (7000 $ CA) pour obscénité visible.

Le Russe, énervé après avoir été brisé dans la deuxième manche, s'en est pris vertement à l'arbitre. Comment peux-tu arbitrer une demi-finale alors que tu es si mauvais? lui a-t-il dit.

Il a ensuite expliqué en conférence de presse avoir été agacé par le père de Tsitsipas qui parlait beaucoup pendant le match.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !