•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupe du monde : le Canada s’attend à un match difficile contre le Honduras

Il parle dans un micro en conférence de presse.

L'entraîneur-chef de l'équipe masculine canadienne, John Herdman

Photo : The Canadian Press / Mark Blinch

La Presse canadienne

Même si le tournoi de qualification en vue de la Coupe du monde de la FIFA a mené le Canada dans des terres aussi hostiles que Haïti, le Mexique et la Jamaïque au cours des derniers mois, John Herdman croit que son équipe aura un véritable aperçu de ce qu'est la CONCACAF lorsqu'elle affrontera le Honduras, jeudi, à San Pedro Sula.

L'entraîneur-chef de l'équipe masculine de soccer du Canada affirme que ses joueurs s'attendent à être testés par la foule, par une formation qui se bat pour sa survie en vue de la Coupe du monde et par tout ce qui leur tombera dessus.

Nous avons beaucoup parlé de ces choses. Et nous en avons affronté en Haïti, des choses vraiment intéressantes qui se passaient derrière la scène et dont le public et les médias n'auraient probablement jamais entendu parler, a déclaré Herdman.

Mais en fin de compte, ce groupe sait ce qu'il veut, a-t-il ajouté. Il a un objectif qui est clair. Peu importe ce qui nous tombera dessus, je sais que ce groupe s'est engagé à obtenir un résultat autant que n'importe quelle équipe avec laquelle j'ai travaillé.

Le match de jeudi à l'Estadio Olimpico Metropolitano est le premier de trois en une semaine à l'intérieur de la fenêtre internationale de la FIFA. Des duels contre les États-Unis et le Salvador suivront.

Le Canada (4-0-4, 16 points) et le Honduras (0-5-3, trois points) occupent les extrémités du classement général de la phase finale de qualification de la CONCACAF en vue du Mondial, au Qatar, à l'automne.

En septembre dernier, les deux formations se sont livré un match nul de 1-1 à Toronto, mais depuis les Canadiens ont récolté 15 points et n'ont subi aucune défaite. De son côté, le Honduras n'en a ajouté que deux.

Le Canada a dominé ses adversaires 13-5 au chapitre des buts marqués au fil de ses huit premiers matchs, alors que le Honduras a été limité à cinq buts et en a accordé 15 après le même nombre de rencontres.

Toutefois, traditionnellement, le Honduras a toujours été une équipe différente à domicile, et ses joueurs ont le dos acculé au mur.

Ce sera toute une bataille [...] Ce sera une soirée difficile, a ajouté Herdman, qui a mené sa visioconférence depuis la Floride, où l'équipe s'est entraînée.

Une présence encore incertaine

Quant à la formation qui affrontera le Honduras jeudi, l’incertitude persiste entourant la présence du milieu de terrain Stephen Eustaquio. Selon des médias portugais, le joueur aurait subi un test positif à la COVID-19.

Nous attendons toujours l'arrivée de Stephen Eustaquio. Il va être évalué au jour le jour, a déclaré Herdman.

Nous attendons simplement de savoir s'il obtiendra le feu vert pour venir [nous rejoindre]. Nous avons espoir. Nous pourrions le voir à n'importe quel moment.

Bandeau consultez Tellement soccer

Le gardien Jayson Leutwiler, qui joue en Angleterre, était déjà au Honduras et attendait l'équipe, a ajouté Herdman.

Après le match de jeudi, elle rentrera au pays pour se mesurer à l'équipe des États-Unis dimanche, au stade Tim Hortons, à Hamilton. La troupe de Herdman se dirigera ensuite vers le Salvador pour un match mercredi prochain.

La présentation de trois matchs en sept jours entraîne une rotation dans la formation qui n'inclura pas Alphonso Davies. Après avoir contracté la COVID-19, le joueur étoile a développé une myocardite, une inflammation du muscle cardiaque.

Il tente de se défaire du marquage d'un adversaire pendant qu'il court avec le ballon.

Alphonso Davies (à droite)

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Selon Herdman, l'absence de Davies se fera sentir sur le terrain et à l'extérieur aussi.

Il apporte une attitude tellement contagieuse au groupe, a précisé Herdman. Lorsque "Phonzie" est ici, vous le savez.

Après les derniers matchs de la phase de qualification, en mars, les équipes occupant les trois premières positions au classement se qualifieront pour la Coupe du monde. Le club ayant terminé quatrième affrontera un pays de la région de l'Océanie dans un duel éliminatoire intercontinental.

À l'heure actuelle, le Canada détient le premier rang, un point devant les États-Unis (4-1-3, 15 points), et deux devant le Mexique et le Panama, qui affichent des dossiers identiques de 4-2-2, pour un total de 14 points.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !