•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entraîneur-chef des Saints annonce son départ

Un entraîneur regarde devant et porte un casque d'écoute sur sa tête. Il y a deux joueurs derrière lui.

Sean Payton

Photo : Getty Images / Steph Chambers

La Presse canadienne

L'entraîneur-chef des Saints de La Nouvelle-Orléans, Sean Payton, a annoncé mardi qu'il quittait ses fonctions.

L'homme de 58 ans quitte son premier et seul emploi comme entraîneur-chef dans la NFL. En 15 saisons, il montre une fiche de 152-89 et a mené les Saints neuf fois en éliminatoires. La formation louisianaise a remporté une fois le Super Bowl sous sa gouverne en 2009.

Je n'aime pas le mot retraite, a-t-il déclaré mardi lors d'une conférence de presse à laquelle ont assisté la propriétaire de l'équipe Gayle Benson ainsi que toute la direction et le personnel d'entraîneurs.

J'ai encore la volonté de m'impliquer dans le football. Et pour être honnête, je pourrais redevenir entraîneur un jour. Je ne crois pas que ce sera cette année, peut-être plus tard. Ce n'est pas ce dont j'ai envie en ce moment, a-t-il ajouté.

Le contrat de Payton avec les Saints est encore bon pour trois saisons. Si une autre organisation veut l'embaucher avant, elle devra verser une compensation.

Un impact important

Les Saints ont fait de Payton leur entraîneur-chef en 2006. Cette saison-là, ils avaient eu une fiche de 10-6 et atteint la finale de l'Association nationale.

Avec un dossier de 9-8, les Saints ont tout juste raté les éliminatoires cette saison. Il s’agissait de leur première campagne depuis la retraite de leur quart-arrière étoile Drew Brees. Payton l'avait attiré à La Nouvelle-Orléans lorsqu’il était joueur autonome en 2006.

Sous sa supervision, les Saints sont devenus des aspirants aux grands honneurs dans la NFL. Ils ont remporté leur unique Super Bowl en 2019 grâce à une victoire de 31-17 contre les Colts d'Indianapolis et Peyton Manning.

L’année précédente, ils avaient perdu en finale de la Nationale contre les Rams de Los Angeles.

Je ne sais pas ce qui m'attend et ça fait du bien, a mentionné Payton.

Je sentais que le moment était le bon pour moi. C'est une chose à laquelle je pensais. Peu de gens ont le luxe de choisir leurs termes. Je l'ai vu comme une chance de passer plus de temps avec mes enfants, de voyager, de me remettre en forme.

Gayle Benson a soutenu avoir tout tenté pour convaincre Payton de rester. Elle avait bon espoir qu'il le ferait jusqu'à ce qu'il l'informe de sa décision mardi.

C'était une surprise et c'est réellement un moment doux-amer, a-t-elle dit. Je pense qu'il le mérite. C'était une merveilleuse aventure.

Avant d’être entraîneur-chef des Saints, il avait été adjoint à l’attaque des Eagles de Philadelphie, des Giants de New York et des Cowboys de Dallas.

Il a évolué dans la NFL à titre de joueur remplaçant avec les Bears de Chicago pendant la grève de 1987.

Payton a raté la saison 2012, tout comme l'adjoint Joe Vitt, le directeur général Mickey Loomis et quatre joueurs, après qu'une enquête eut prouvé que les Saints offraient des récompenses en argent pour des jeux clés, dont des plaqués.

La suspension décernée aux joueurs a été annulée par l'ancien commissaire de la NFL, Paul Tagliabue, et Payton a pu réintégrer la ligue au début de 2013.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !