•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nadal résiste à la remontée de Shapovalov pour atteindre les demi-finales à Melbourne

Il écarte les bras de son corps dans un geste de désarroi.

Denis Shapovalov

Photo : Associated Press / Simon Baker

Radio-Canada

Après avoir perdu les deux premières manches, mardi, Denis Shapovalov est revenu avec force dans les deux suivantes, mais Rafael Nadal a tenu bon et a gagné 6-3, 6-4, 4-6, 3-6 et 6-3 pour atteindre les demi-finales des Internationaux d'Australie.

La sixième tête de série semblait en plein contrôle en début de match. Il mettait énormément de pression sur le jeune Canadien. De son côté, Shapovalov, 14e tête de série, paraissait sans réponse aux frappes lourdes et précises du vétéran espagnol.

Sauf que le vent a tourné en troisième manche et voilà que l'Ontarien donnait l'impression d'avoir trouvé la faille dans l'arsenal de son adversaire qui semblait par moments être ennuyé par divers inconforts physiques. Multipliant les montées au filet, Shapovalov a créé l'égalité.

À l'image de l'ensemble du duel, c'est Nadal qui a pris l'avance 3-0 durant la manche ultime avec un bris dès le départ. Mais cette fois, il n'y a pas eu de remontée et Rafa a mis un terme au marathon de plus de quatre heures.

Et le sourire affiché après une ultime volée du Canadien trop longue en disait beaucoup sur sa satisfaction.

J'ai eu mes chances au début de la troisième manche, mais j'ai commencé à sentir la fatigue et lui m'a poussé dans mes retranchements, a expliqué l'Espagnol, estimant incroyable d'être du carré d'as.

Il y a deux mois, je ne savais même pas si je serais simplement capable de revenir sur le circuit, a souligné Nadal en référence à la blessure au pied gauche qui l'a contraint à mettre un terme à sa saison début août, puis de la COVID qu'il a contractée en décembre.

Je ne sais pas comment j'ai gagné. J'étais détruit, a reconnu le lauréat à Melbourne en 2009, qui affrontera vendredi l'Italien Matteo Berrettini (7e) ou le Français Gaël Monfils (20e) pour une place en finale.

Shapovalov a réussi 20 as et n'a commis que 5 doubles fautes, contre 8 as et 11 doubles fautes pour le Majorquin.

C'est au chapitre des erreurs non provoquées que le jeune 14e joueur mondial s'est mis dans le pétrin. Il en a commis 51contre 28 pour Nadal.

Mardi soir, le Canadien Félix Auger-Aliassime (no 9) disputera son duel quart de finale face au Russe Daniil Medvedev (no 2).

Barty dans le carré d'as

La no 1 mondiale Ashleigh Barty a largement dominé l'Américaine Jessica Pegula (21e) 6-2, 6-0 pour rejoindre en demi-finales une autre Américaine, Madison Keys, gagnante 6-3 et 6-2 face à la Tchèque Barbora Krejcikova (no 4).

Je suis contente d'avoir été dynamique en coup droit, même si j'ai commis quelques fautes, a souligné Barty, impressionnante depuis le début du tournoi et qui n'a passé en moyenne qu'environ 1 heure sur le court à chaque tour.

L'Australienne de 25 ans avait atteint les demi-finales à Melbourne en 2020 et perdu en quarts en 2021. Depuis cette demi-finale, je suis plus complète, j'ai plus d'expériences pour gérer les différentes situations qui se présentent.

Lauréate de deux titres majeurs (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021), elle court après son premier chez elle.

Barty avance dans le tableau à très grande vitesse. Après avoir éliminé Lesia Tsurenko 6-0 et 6-1 en 54 minutes, Lucia Bronzetti 6-1 et 6-1 en 52 minutes, Camila Giorgi 6-2 et 6-3 en 61 minutes et Amanda Anisimova en 74 minutes, il ne lui a fallu que 63 pour écarter Pegula.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !