•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime se faufile en quarts aux Internationaux d’Australie

Felix Auger-Aliassime célèbre sa victoire, raquette à la main.

Félix Auger-Aliassime ira en quarts de finale, tout comme son compatriote Denis Shapovalov.

Photo : Associated Press / Simon Baker

Agence France-Presse

Félix Auger-Aliassime a finalement réussi à battre Marin Cilic. Il poursuit sa route à Melbourne grâce à une victoire de 2-6, 7-6 (7/4), 6-2 et 7-6 (7/4) sur le Croate lundi.

Le Québécois de 21 ans participera aux quarts de finale du tournoi australien pour la première fois de sa carrière. Le début de match en dents de scie de la neuvième raquette mondiale n’a pas laissé présager cette qualification.

Il frappait la balle avec beaucoup de précision, surtout lors de la première manche. Il a été meilleur que moi, a expliqué Auger-Aliassime sans ambages, en entrevue d’après-match, sur le terrain. La deuxième manche pouvait aller de chaque côté.

Cilic a eu de la difficulté à maintenir le rythme qu’il a établi tôt dans la rencontre où il a semblé dominer son vis-à-vis. C’est à la troisième manche que j’ai commencé à prendre le contrôle, a-t-il ajouté.

Un joueur de tennis droitier effectue un revers et regarde où va la balle.

Félix Auger-Aliassime en Australie

Photo : Getty Images / Graham Denholm

Cilic a totalisé 60 fautes directes et 8 doubles fautes contre 31 fautes directes et 4 doubles fautes pour son rival canadien.

« J’avais perdu trois fois contre Cilic, c’est la première fois que je réussis à le battre dans ma carrière. Il m’a vraiment fait travailler fort pour obtenir la victoire. Je suis surtout soulagé que ce soit derrière moi. »

— Une citation de  Félix Auger-Aliassime

Le duel s’est étendu sur 3 h 35 min en direct du John-Cain Arena avec une température ressentie de 31 degrés Celsius. Je me sens encore bien physiquement. C’est assez chaud, mais les ombres ont limité la chaleur, a-t-il conclu.

Auger-Aliassime affrontera Daniil Medvedev, la deuxième tête de série, au tour suivant.

Le Russe a confirmé sa présence quelques minutes après son prochain adversaire lorsqu’il a défait l’Américain Maxime Cressy en quatre manches de 6-2, 7-6 (7/4), 6-7 (4/7) et 7-5.

Le Québécois a également rejoint son compatriote canadien Denis Shapovalov parmi les huit finalistes.

Shapovalov croisera le fer avec l’Espagnol Rafael Nadal au prochain tour. Les deux Canadiens peuvent seulement s’affronter en finale. L’Ontarien de 22 ans a défait la troisième raquette mondiale, Alexander Zverev, en trois manches pour obtenir son billet pour les quarts de finale.

Tableau masculin huitièmes de finale :

  • Jannik Sinner (ITA/no 11) bat Alex De Minaur (AUS/no 32) 7-6 (7/3), 6-3, 6-4
  • Stefanos Tsitsipas (GRE/no 4) bat Taylor Fritz (USA/no 20) 4-6, 6-4, 4-6, 6-3, 6-4

Le douloureux exploit de Cornet

La Française Alizé Cornet, 61e au classement mondial, a lutté contre la pression, la chaleur et bien sûr sa coriace adversaire pour enfin passer en quarts de finale. Elle a éliminé la Roumaine Simona Halep (15e) 6-4, 3-6 et 6-4.

Après 30 minutes de match, on était toutes les deux déjà cuites, mais on a continué à se battre toutes les deux, a souligné Cornet.

La Française, qui participe à son 63e tournoi du grand chelem, affrontera l'Américaine Danielle Collins (30e) mercredi pour une place en demi-finales.

Une joueuse est agenouillée sur un terrain, les mains jointes.

Alizé Cornet en Australie

Photo : Getty Images / Quinn Rooney

Les deux joueuses ont beaucoup souffert de la chaleur accablante de ce début d'après-midi, en plein été australien. La température de l'air était de 33°C, mais elle était nettement supérieure sur le court, dans le four du Rod-Laver Arena. Au point que le niveau d'alerte de l'organisation était de 3,5 quand, à 5, les matchs sont suspendus.

J'ai arrêté de réfléchir après 30 minutes de jeu. Je n'y voyais plus clair, mes mains tremblaient, mais j'ai vu qu'elle (Halep) n'allait pas mieux, a raconté la Française.

Au fur et à mesure que le match avançait, chaque point devenait une séance de torture plus ou moins longue, selon le temps que mettait l'une ou l'autre à craquer. Mais aucune n'a lâché et l'intense bras de fer s'est éternisé pendant 2 h 33 min.

Autre exploit, cette fois, de l'Estonienne Kaia Kanepi, 115e au classement WTA.

Elle a éliminé la Bélarusse Aryna Sabalenka, 2e au monde, en trois manches de 5-7, 6-2 et 7-6 (10/7).

Kanepi, 36 ans, n'avait jamais passé le troisième tour à Melbourne. Elle affrontera mercredi la Polonaise Iga Swiatek pour une place en demi-finales.

Iga Swiatek, 9e au classement mondial, a en effet battu difficilement la Roumaine Sorana Cirstea (38e) 5-7, 6-3 et 6-3 en huitièmes de finale, après 2 h 27 min d'efforts.

Les larmes de soulagement qui ont perlé sur son visage à l'issue de la rencontre en disent beaucoup.

Ça m'a pris tellement d'énergie. Je n'étais pas dans le rythme au début et je tremblais après la première manche. J'étais plus nerveuse que lors des précédents matchs, a-t-elle révélé.

Tableau féminin, huitièmes de finale :

  • Danielle Collins (USA/no 27) bat Elise Mertens (BEL/no 19) 4-6, 6-4, 6-4

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !