•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien s’avoue vaincu en prolongation face aux Golden Knights

Agenouillé, il bloque un lancer du joueur des Golden Knights.

Samuel Montembeault a frustré les joueurs des Golden Knights à plusieurs reprises jeudi soir, en vain.

Photo : usa today sports / Stephen R. Sylvanie

Radio-Canada

Les Golden Knights ont bombardé Samuel Montembeault de 53 lancers et sont finalement parvenus à battre le Canadien 4-3 en prolongation, jeudi soir, à Las Vegas.

Le gardien du Tricolore a fait face à plus de 50 tirs pour un deuxième match de suite, après la victoire mardi à Dallas. Mais cette fois-ci, il n'a pas pu quitter la patinoire avec le sourire puisque Shea Theodore a eu le dernier mot.

C'est frustrant, j'aurais aimé ça gagner. On a manqué une belle chance en prolongation, a déclaré le portier. J'ai reçu beaucoup de lancers, mais les gars ont fait un meilleur travail pour garder les tirs de l'extérieur.

« J'ai aimé l'effort des gars, mais les punitions en troisième période ça peut nous faire mal. Mais l'effort est là. »

— Une citation de  Samuel Montembeault

Vegas avait rapidement pris l'avance 1-0 grâce à un but de Chandler Stephenson. Il a reçu une passe directement dans l'enclave avant de battre le gardien montréalais d'un tir vif du côté de la mitaine.

Montembeault s'est illustré quelques minutes plus tard. Il a bloqué deux tirs consécutifs de Keegan Kolesar, qui s'était amené en zone adverse avec aplomb.

Michael Pezzetta a créé l'égalité peu après en s'emparant d'un retour d'un lancer d'Artturi Lehkonen. Il s'agit d'un deuxième but en deux matchs pour l'attaquant de 23 ans.

Ils se regroupent le long de la bande pour célébrer le but de Michael Pezzetta.

Des joueurs du Canadien

Photo : usa today sports / Stephen R. Sylvanie

Au deuxième vingt, les deux clubs ont profité d'une occasion en avantage numérique. Les Golden Knights ont repris une priorité d'un but quand William Karlsson a déjoué Montembeault d'un bon tir du revers. Jonathan Marchessault s'est fait complice avec une savante passe qui a permis à Karlsson de se faufiler entre les défenseurs adverses.

Tyler Toffoli a créé l'égalité avec un peu plus de cinq minutes à faire à la deuxième période. De l'arrière du filet, Nick Suzuki a remis le disque à Toffoli qui a battu de vitesse Robin Lehner.

Montréal a pris les devants pour la première fois par l'entremise de Mike Hoffman en troisième période. Christian Dvorak a bien joué derrière le filet avant de remettre le disque à Hoffman qui a trouvé une ouverture sous le bras de Lehner.

Marchessault a toutefois forcé la tenue d'une prolongation grâce à un but en avantage numérique avec un peu plus de huit minutes à jouer au temps réglementaire.

Theodore a ensuite tranché le débat pour permettre aux siens de mettre fin à une séquence de trois défaites d'affilée.

Statistiques :

  • Lancers : VGK 53 - MTL 27
  • Mises en échec : VGK 26 - MTL 42
  • Minutes de pénalité : VGK 6 - MTL 6
  • Mises aux jeu remportées : VGK 51 % - MTL 49 %

La première victoire de l'ère Kent Hughes devra attendre

Les joueurs du CH voulaient offrir une première victoire à leur nouveau patron Kent Hughes, qui a rejoint l'équipe au Nevada avant l'affrontement.

Le nouveau directeur général a fait le voyage avec Jeff Gorton quelques heures après s'être présenté devant les membres des médias, mercredi, au Centre Bell.

Les Montréalais tentaient aussi de remporter une deuxième victoire de suite pour la première fois cette saison, après avoir surpris les Stars.

C'était la première fois de son histoire que le Canadien accordait plus de 50 tirs dans deux matchs de suite.

Samuel (Montembeault) a été très solide. On a encore du travail à faire, a dit l'entraîneur-chef Dominique Ducharme. On ne lâchera jamais. On veut bâtir quelque chose. On veut gagner chaque match.

Le pilote avait aussi de bons mots pour Montembeault. Je le connais depuis un moment, il a gagné en maturité beaucoup. Ce que j’aime chez lui, il travaille chaque jour avec Éric [Raymond, l'entraîneur des gardiens]. Tu peux voir que ça rapporte. Il arrive au match avec un plan, et je crois qu’il est de plus en plus confortable.

La dernière équipe au classement général est au cœur d'un long périple à l'étranger, qui se terminera le 24 janvier. Elle fera face à l'Avalanche au Colorado samedi soir.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !