•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe de hockey féminin à Montréal à l’automne

Emblème de la ligue professionnelle PHF, trois lettres sur un fond multicolore

La Premier Hockey Federation

Photo : PHF

La Presse canadienne

La ligue professionnelle de hockey féminin Premier Hockey Federation (PHF) installera l'une de ses nouvelles équipes à Montréal dès la saison prochaine, qui commencera en novembre.

La ligue, qui compte six équipes, en a fait l'annonce mardi. Elle prévoit une expansion de deux équipes. L'une s'installera à Montréal, l'autre dans un marché américain qui n'a pas été précisé.

La PHF a actuellement des équipes à Boston, à Toronto, à Monmouth Junction (New Jersey), à St. Paul (Minnesota), à Danbury (Connecticut) et à Buffalo.

Le conseil d'administration de la ligue de hockey féminin s'est engagé à investir plus de 25 millions de dollars américains au cours des trois prochaines années.

Une mesure qui vise à rapprocher la PHF des équipes nationales du Canada et des États-Unis, dont les membres n'ont pas rejoint en grand nombre l'unique circuit professionnel féminin en Amérique du Nord.

Le Rendez-vous des étoiles (All-Star Showcase) de la ligue aura lieu le 29 janvier à Buffalo, sous la forme d'un tournoi rotation entre trois équipes composées des meilleures joueuses.

Emblèmes et noms de 6 équipes de la Premier Hockey Federation

Les 6 équipes de la Premier Hockey Federation

Photo : PHF

Le plafond monte d'année en année

Pour convaincre les meilleures joueuses, la PHF a annoncé que son plafond salarial augmentera encore. Il doublera en vue de la prochaine saison, passant à 750 000 $ US par équipe.

Le plafond avait déjà doublé cette saison de 150 000 $ à 300 000 $. De plus, la ligue avait ajouté l'équipe de Toronto.

Cette hausse du plafond fera passer le salaire moyen à 37 500 $ pour une équipe de 20 joueuses ou à 30 000 $ pour une équipe comptant 25 joueuses, le maximum permis.

Le salaire individuel des joueuses ne sera pas plafonné, pourvu que les salaires de toute l'équipe entrent sous le plafond.

Ces nouvelles sommes investies permettront aux équipes de fournir une couverture d'assurances aux joueuses, d'améliorer leurs complexes d'entraînement et d'augmenter le nombre d'entraînements. Les joueuses détiendront également jusqu'à 10 % des parts de leur équipe respective et auront le contrôle de leurs possibilités de marketing, précise la ligue.

La Premier Hockey Federation a aussi signé des partenariats de télédiffusion avec les réseaux spécialisés ESPN+ aux États-Unis et TSN au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !