•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aisha Visram, première femme derrière un banc de la LNH

Elle porte son couvre-visage derrière les joueurs assis au banc.

Aisha Visram

Photo : Twitter/Kings de Los Angeles

Associated Press

Aisha Visram serait devenue la première femme à travailler derrière le banc lors d’un match de saison de la LNH lorsqu’elle a agi comme thérapeute des Kings de Los Angeles, jeudi soir, lors de leur victoire de 6-2 contre les Penguins de Pittsburgh.

Selon la Société des thérapeutes du sport du hockey professionnel et la Société des gérants d’équipement professionnels, Visram a probablement écrit une page d’histoire lorsqu’elle s’est retrouvée en fonction parce que trois membres du personnel de soutien des Kings étaient absents en raison des protocoles de la COVID-19.

C’est incroyable. C’est génial. Nous avons besoin de plus de cela dans notre sport, a mentionné l’entraîneur des Kings, Todd McLellan.

Visram est la thérapeute du sport en chef du club-école des Kings dans la Ligue américaine. Elle a auparavant travaillé avec l’équipe d’Adirondack, dans l’ECHL, et à l’Université Saint Lawrence à Canton, dans l’État de New York.

McLellan a ajouté que la présence de Visram derrière le banc était un rappel qu’il faut plus que des joueurs et des entraîneurs pour qu’une équipe de hockey professionnelle fonctionne et réussisse.

Je peux vous dire qu’Aisha joue un grand rôle au sein de notre organisation, a-t-il dit. Et nous ne parlons pas de ces personnes. Nous ne parlons pas des thérapeutes ou des personnes chargées de l’équipement, mais elle est encadrée par [le thérapeute du sport en chef des Kings] Chris Kingsley et le reste du personnel, elle a accepté un rôle important là-bas, et elle fait un travail formidable. C’est donc une récompense pour elle.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !