•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Galas de boxe en janvier : Yvon Michel espère, Camille Estephan jette l’éponge

Un homme en mêlée de presse

Yvon Michel, président de GYM

Photo : Radio-Canada

Jean-François Chabot

Pendant que le promoteur Yvon Michel espère encore présenter un gala le 29 janvier au Casino de Montréal, Camille Estephan renonce à ses plans du 22 janvier.

À la suite des plus récents échanges avec la direction du Casino de Montréal, Yvon Michel souhaite aller de l'avant avec son gala à huis clos.

C'est ce qu'a indiqué le président du Groupe Yvon Michel (GYM) mardi après-midi. Mais pour que le rendez-vous qui sera télédiffusé en direct par le Réseau des sports (RDS) puisse avoir lieu, il doit recevoir la permission des autorités de la santé publique.

Marie-Pier Houle (4-0-1, 2 K,-O.), qui n'est pas remontée dans un ring depuis la triste soirée du 28 août au parc Jarry, serait de la finale face à Simone Aparecida da Silva (17-18, 6 K.-O.). La Brésilienne de 38 ans a perdu 14 des 17 derniers combats qu'elle a livrés depuis janvier 2014, dont quatre par K.-O. et six par décision unanime.

Ce combat doit servir de remise en forme pour Houle, pressentie, tout comme Mikaël Zewski, pour la première soirée de boxe du nouveau Colisée Vidéotron, le 25 mars, à Trois-Rivières.

Autrement, Yvon Michel assure que tous ses protégés sont demeurés actifs afin d'être prêts à boxer. Pour les mêmes raisons, les adversaires potentiels ont aussi été invités à demeurer sur le qui-vive.

Ainsi, si la santé publique approuve la tenue de l'événement, le reste de la carte du 29 janvier pourra être confirmée dans les prochains jours.

EOTTM renonce

En fin d'après-midi, mardi, le président d'Eye of the Tiger Management (EOTTM), Camille Estephan, a fait savoir à Radio-Canada Sports qu'il renonçait à sa soirée du 22 janvier.

Elle devait mettre en vedette le géant Arslanbek Makhmudov (13-0, 13 K.-O.) dans une défense de sa ceinture de la NABF des poids lourds face au Polonais Mariusz Wach (36-7, 19 K.-O.).

« Je n'ai reçu aucune nouvelle de la part de la santé publique. Or, nous sommes à 10 jours de la date prévue. Il est d'ores et déjà trop tard, car il n'est plus possible pour nous d'organiser le déplacement des boxeurs étrangers qui auraient dû se soumettre à la quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs de l'extérieur du Canada. »

— Une citation de  Camille Estephan, président Eye of the Tiger Management

De plus, le promoteur affirme n'avoir obtenu aucune indication allant dans le sens d'une réouverture du Casino de Montréal, fermé depuis le 31 décembre, comme les bars, les restaurants, les salles de spectacles et les amphithéâtres. Et pour lutter de façon plus serrée contre la vague du variant Omicron, Québec a rétabli le couvre-feu.

S'étant tout de suite mis en tête de reprogrammer son événement, Estephan a d'abord visé la date du 18 février. C'est alors que la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) lui a signifié le retour de la mise en application de la règle empêchant la tenue de deux galas de boxe dans deux soirées consécutives.

En effet, EOTTM a déjà à son calendrier le samedi 19 février dans son carnet de réservations auprès du Casino. C'est donc pour l'instant le moment où Estephan espère revoir Makhmudov en action.

Si l'on regarde plus loin en avant, le retour de la règle limitant le nombre de galas pourrait aussi avoir un effet dévastateur sur les projets du 25 mars pour GYM à Trois-Rivières, et du lendemain au Casino de Montréal pour EOTTM. C'est une nouvelle série de coups durs qui s'abattrait ainsi sur l'industrie de la boxe professionnelle québécoise déjà très amochée.

On se souviendra que Camille Estephan et Yvon Michel avaient fait grand bruit pour célébrer la relance de la boxe professionnelle au Québec en annonçant chacun une série de quatre soirées, six d'entre elles devant être tenues au Casino de Montréal d’ici la fin du mois d'avril.

Camille Estephan a aussi une ébauche de carte avec Christian Mbilli au Casino de Montréal le 26 mars, en plus d'une soirée le 9 avril à Shawinigan, avec Simon Kean et Makhmudov.

Yvon Michel avait aussi annoncé des cartes pour le 11 mars (championnat mondial de Kim Clavel contre la Mexicaine Yesenia Gomez), puis le 21 avril, toujours au Casino de Montréal.

Un groupe pose devant le Casino de Montréal.

Camille Estephan est entouré des principaux boxeurs de son écurie devant le Casino de Montréal.

Photo : Vincent Éthier - Eye of the Tiger Management

Or, la situation sanitaire a bien changé depuis que GYM a pu aller de l’avant avec son gala du 17 décembre, au Centre Bell, où Artur Beterbiev a défendu ses ceintures de l'IBF et de la WBA des mi-lourds, et où Marie-Eve Dicaire avait récupéré celle de l’IBF des super-mi-moyennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !