•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carlos Sainz fils réagit à la démarche de Nicholas Latifi

Un pilote de F1 marche, la main gauche sur son visage.

Carlos Sainz fils

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Radio-Canada

La lettre ouverte de Nicholas Latifi publiée le 21 décembre n'est pas passée inaperçue. Des équipes de F1 ont réagi à son initiative. Le pilote Ferrari Carlos Sainz fils admet qu'il est inquiet.

Ferrari avait tout de suite relayé à ses abonnés la lettre ouverte du Canadien Nicholas Latifi, visé par des messages haineux après la fin du Grand Prix d'Abou Dhabi.

Nous ne tolérons aucune forme d'abus sur les réseaux sociaux, avait écrit l'équipe italienne le 21 décembre.

Deux phrases en anglais sur le compte Twitter de l'équipe italienne Ferrari. On aperçoit l'emblème de Ferrari à gauche du message.

Le message publié par l'écurie Ferrari le jour où Nicholas Latifi a publié sa lettre ouverte.

Photo : Twitter / Ferrari

L'équipe Williams avait également appuyé publiquement l'initiative de son pilote.

Un message sur Twitter de l'équipe Williams, avec l'emblème de l'équipe à gauche du messageAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le message publié par l'équipe Williams (en anglais)

Photo : Twitter / Williams

Un message important de notre pilote Nicholas Latifi, avec lequel nous sommes complètement en accord, avait écrit l'équipe britannique.

Les deux équipes rivales Mercedes-Benz et Red Bull, qui ont été au cœur des grands combats de la saison 2021, ont elles aussi réagi.

Une phrase en anglais sur le compte Twitter de l'équipe F1 Mercedes-Benz, avec l'emblème de l'entreprise à gauche Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le message publié par l'équipe F1 Mercedes-Benz le jour où Nicholas Latifi a publié sa lettre ouverte.

Photo : Twitter / Mercedes-Benz F1

Reste fort, Nicholas. Nous t'appuyons dans ton combat contre la cyberintimidation, avait écrit la marque allemande, championne du monde.

Un ligne écrite sur Twitter par l'équipe Red Bull, l'emblème de l'équipe apparaît à gauche

Le message qu'avait publié l'équipe F1 Red Bull le jour où Nicholas Latifi a publié sa lettre ouverte

Photo : Twitter / Red Bull

Nous sommes avec toi, Nicholas. Il n'y a simplement pas de place pour la haine et nous la condamnons fermement, a écrit l'équipe autrichienne.

C'est maintenant au tour du pilote de Ferrari, l'Espagnol Carlos Sainz fils, de réagir à la lettre ouverte écrite par le pilote canadien.

C'est une triste réalité que nous subissons sur les réseaux sociaux, a-t-il admis à formula1news.co.uk. Parfois, je ne réponds pas, car ça peut vite prendre de grandes proportions.

Le fait de ne pas avoir à révéler son identité vous donne un pouvoir incontrôlable. Surtout pour les jeunes abonnés qui n'ont pas la maturité pour se blinder contre la colère qui se répand sur les réseaux sociaux.

« C'est inquiétant. »

— Une citation de  Carlos Sainz fils, pilote de F1, écurie Ferrari

Carlos Sainz fils a rappelé l'initiative des pilotes de F1 de bloquer leurs sites le temps du week-end du Grand Prix du Portugal, au printemps, pour contrer la cyberintimidation et protester contre ces messages haineux qui polluent les réseaux sociaux.

Nous avions lancé cette initiative au Portugal, rappelle le pilote espagnol, pour rappeler que les réseaux sociaux peuvent aussi servir à quelque chose d'utile.

Nicholas Latifi avait fait partie des 11 pilotes qui avaient participé à cette initiative pour dénoncer la cyberintimidation, et avait alors publié ce message :

Un message en anglais sur fond noir

Nicholas Latifi explique qu'il participe au mouvement mondial de silence sur les médias sociaux ce week-end pour protester contre la cyberintimidation (en anglais).

Photo : @NicholasLatifi

Je garderai le silence ce week-end sur les réseaux sociaux, avait écrit Nicholas Latifi. Je suis fier d'appuyer le combat contre la haine et l'intimidation qui font souffrir trop de gens. Je suis pour toute initiative pouvant braquer les projecteurs sur ce problème. Cela doit cesser.

Latifi a décidé de mettre plus souvent l'accent sur la cyberintimidation en 2022. Il en a fait sa résolution pour l'année qui va commencer.

De meilleurs mécanismes de contrôle

Carlos Sainz fils aimerait qu'il y ait de meilleures façons de contrôler ces messages, et par ricochet, de protéger les personnes qui en sont victimes.

On peut voir à quel point le fanatique peut devenir méchant, a fait remarquer le pilote espagnol.

Il faudrait qu'il y ait de meilleures façons de contrôler ces gens haineux, insiste-t-il. Je ne veux pas voir ça, je ne comprends pas cette haine, affirme le pilote espagnol, et ça nous rend méfiants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !