•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonathan David et son agent québécois convoités par les plus grands clubs

Un homme en complet tient un chandail de soccer rouge avec le joueur qui le portera avec sa nouvelle équipe.

L'agent Nick Mavromaras et le joueur Jonathan David

Photo : Courtoisie : Nick Mavromaras

Christine Roger

Lorsque l'agent québécois Nick Mavromaras a découvert Jonathan David sur un terrain d'Ottawa, ce joueur était alors un pur inconnu. Quelques années plus tard, le Canadien est l'un des attaquants les plus convoités de la planète et fera probablement sauter la banque d'ici quelques mois.

Invité spécial du balado Tellement soccer, Nick Mavromaras se remémore la première fois où il a vu Jonathan David jouer avec l'équipe canadienne des moins de 17 ans. Si le talent de l'attaquant de 16 ans était alors indéniable, il aurait été difficile de prédire à ce moment qu'il deviendrait le joueur qu'il est aujourd'hui.

Je pense qu’il a surpris beaucoup de monde, en commençant par lui-même. Il était très confiant dès le début. À l’époque, il voulait absolument aller en Europe. Il ne voulait rien savoir de la MLS, même si Vancouver a travaillé fort pour le signer. Je voyais qu’il avait du talent et qu’il faisait une grande différence. Mais aujourd’hui, on parle de Jonathan comme l’un des meilleurs attaquants au monde, explique l'agent.

Sa progression a été fulgurante. Après un séjour fructueux avec la Gantoise, en Belgique, où il a marqué 30 buts en 60 matchs, il a fait partie du transfert le plus cher de l'histoire pour un joueur canadien. Il a pris le chemin de Lille, en France, pour un montant de 30 millions d'euros (47 M$ CA). En guise de comparaison, le transfert d'Alphonso Davies, des Whitecaps de Vancouver au Bayern de Munich, s'élevait à 28,7 millions de dollars.

Ce contrat a complètement changé sa vie.

On entre plus facilement aujourd’hui dans des clubs comme Chelsea, Liverpool ou Barcelone. Je suis l’agent de l’un des meilleurs attaquants au monde. Est-ce que ç’a m’a mis sur la map? Je pense que oui.

Je peux dire qu’avec Jonathan, ç’a été un changement assez drastique et ça aide énormément pour signer d’autres jeunes. Mais on ne va pas nécessairement recréer des Jonathan David demain, ajoute-t-il.

Le joueur de soccer, en rouge, célèbre son but, alors qu'un coéquipier le prend dans ses bras.

Jonathan David a marqué l'unique but dans le match entre Lille et Salzbourg.

Photo : Reuters / PASCAL ROSSIGNOL

Après un début assez modeste à Lille, Jonathan David a connu une année fulgurante. En plus de ses buts marqués avec la sélection canadienne en matchs de qualification pour la Coupe du monde, il a inscrit des buts importants pour Lille en Ligue des champions et est en tête des buteurs de la Ligue 1. Il est probablement l'un des jeunes attaquants les plus convoités sur la planète foot.

Je ne peux pas dire le prix aujourd’hui. C’est à voir avec Lille. Mais à la fin, c’est le foot. Jonathan ne va pas le montrer, mais il le sait qu’il fait partie des meilleurs jeunes attaquants dans le monde. Il y a aussi Erling Haaland qui coûte aujourd’hui 75 à 100 millions d'euros. Il y a eu des offres à 150 millions d'euros. Si on veut faire partie de cette liste-là, il faut apprendre à gérer la pression, souligne l'agent québécois.

Bandeau consultez Tellement soccer

Plusieurs rumeurs envoient le joueur de 21 ans en Premier League, avec Arsenal ou Liverpool, notamment. Nick Mavromaras se trouvait justement à Londres lorsque cet entretien a eu lieu. Simple coïncidence?

Pour nous, l’objectif est de terminer la saison à Lille, mais ce sera sa dernière saison là-bas pour plusieurs raisons. Je pense que la Premier League est une belle option pour lui. Je pense qu’il aime beaucoup l’Espagne aussi parce qu’il aime le feeling du ballon et les joueurs très techniques. Ces deux ligues sont une grande priorité pour lui, mais on n'exclut rien. On ne sait jamais, avec le Paris Saint-Germain ou les grands clubs italiens.

C’est normal que tous ces grands clubs soient intéressés par le meilleur buteur de la Ligue 1, mais je peux vous dire qu’aujourd’hui, il n'y a aucune offre officielle, assure-t-il.

Le mercato d’hiver débutera le samedi 1er janvier à minuit et se terminera le lundi 31 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !