•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carey Price remet les jambières

Un gardien but saute sur la glace, dans la pénombre, le projecteur sur lui.

Cary Price lors de la dernière finale de la Coupe Stanley

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

La Presse canadienne

Pendant que la moitié de l'équipe du Canadien de Montréal semble prendre la direction de l'infirmerie, Carey Price continue de faire de petits pas vers un retour au jeu.

Mercredi, le gardien no 1 a sauté sur la patinoire après ses coéquipiers et portait son équipement complet pour la deuxième fois, mais la première sous l'oeil de la caméra.

On ne l'avait vu qu'en survêtement pour effectuer des exercices de patinage jusqu'à présent.

Price se remet d'une opération à un genou subie le 23 juillet dernier. Sa remise en forme s'est déraillée tôt en octobre parce qu'il s'était soumis à un programme de 30 jours pour combattre un problème d'abus de substance et se refaire une santé mentale.

L’entraîneur-chef Dominique Ducharme a parlé d’une évolution normale. Il a répété qu’on ne reverrait pas Price dans un match avant Noël.

C’était la prochaine étape pour lui. Il patinait sans équipement. Maintenant, il patine avec son équipement. À la prochaine étape, il va faire plus de mouvements dans son rectangle et, après cela, il recevra des tirs, a-t-il précisé.

Son retour au jeu se fait en quatre étapes : travail en gymnase, retour sur patins, séances sur glace avec l'entraîneur des gardiens et entraînement avec le reste de l'équipe.

Son dernier match remonte au 7 juillet en finale de la Coupe Stanley.

Revoici Ylonen

Par ailleurs, le Tricolore a rappelé l'attaquant Jesse Ylonen du Rocket de Laval, parce que Christian Dvorak devait subir des examens en après-midi et rater au moins un match.

Dvorak n'a pas été en mesure de conclure la rencontre de mardi, une défaite de 3-2 contre le Lightning de Tampa Bay. L'attaquant a effectué un petit tour sur la patinoire en deuxième période, pendant un arrêt de jeu, avant de retraiter au vestiaire.

L'entraîneur-chef Dominique Ducharme avait affirmé après la rencontre qu'il était blessé au bas du corps et devait subir d'autres examens mercredi afin de déterminer la gravité de la blessure.

En 27 matchs cette saison, Dvorak a récolté 5 buts et 7 aides. Il affiche un différentiel de -13.

Pour sa part, Ylonen a inscrit 4 buts et 10 aides en 17 parties cet automne avec le Rocket dans la Ligue américaine.

L'attaquant finlandais de 22 ans n’a disputé qu’un seul match dans la LNH, le printemps dernier, avec le Tricolore. Il avait été blanchi de la feuille de pointage.

Les blessures ouvrent la porte aux jeunes

Le Canadien se retrouve maintenant avec 11 joueurs à l'écart, si l'on inclut le défenseur Shea Weber, dont la carrière est probablement terminée.

C'est certain que nous avons vécu la saison morte la plus courte de l'histoire de la LNH, a rappelé Ducharme. Ça a un effet sur la préparation physique quand vous avez seulement 20 ou 22 jours en gymnase pour vous préparer pour une saison de 82 matchs.

Il y a une partie de malchance, c'est certain, mais il y a une partie liée à la préparation cet été.

Ryan Poehling a été promu au centre du deuxième trio, entouré d'Artturi Lehkonen et de Jake Evans. Laurent Dauphin, qui a joué un premier match dans la LNH en près de trois ans, mardi, était au centre du troisième trio en compagnie de Mathieu Perreault et de Cole Caufield.

Ylonen a été inséré dans la quatrième unité, à la droite de Michael Pezzetta et de Cédric Paquette.

Le trio de Nick Suzuki, de Mike Hoffman et de Jonathan Drouin a été le seul à demeurer intact.

Ces gars-là n'ont rien à perdre, a noté le gardien Jake Allen en parlant des joueurs rappelés au cours des dernières semaines. Ils arrivent ici et peuvent jouer avec confiance, jouer leur style de hockey.

Parfois, la chose la plus difficile à obtenir, c'est cette première chance. Et quand elle se présente à vous, vous devez en profiter. Vous devez vous démarquer. Regardez Pezz (Pezzetta). Tout le monde l'a remarqué lors du camp et il est maintenant ici.

Ducharme est toutefois demeuré prudent lorsque questionné sur l'idée de faire jouer les jeunes pendant le reste de la saison puisqu'il est évident à ce point-ci que le Tricolore ne sera pas dans la course aux séries.

Il faut suivre une courbe de progression et il ne faut pas sauter d'étapes, a-t-il insisté.

Si le jeune essaie de survivre dans la LNH, ce n'est pas idéal. Poehling est un bon exemple présentement. Ça lui a pris du temps à Laval, mais nous voyons maintenant qu'il est capable de jouer avec confiance et d'avoir un impact sur le jeu.

Le CH (6-18-3) a perdu ses quatre derniers matchs (0-3-1). Il reprendra le collier jeudi, contre les Blackhawks de Chicago (9-14-2), au Centre Bell.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !