•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Goggia réussit le triplé à Lake Louise, Marie-Michèle Gagnon 9e du super-G

Une skieuse entrain de dévaler une pente lors d'une course.

Marie-Michèle Gagnon

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Radio-Canada

Sofia Goggia, déjà lauréate des deux descentes vendredi et samedi, a remporté le super-G en Alberta, dimanche, avec un temps de 1 min 18 s 28/100.

L'Italienne de 29 ans a ainsi rejoint l'Américaine Lindsey Vonn et l'Allemande Katja Seizinger dans le groupe exclusif des skieuses qui ont gagné les deux descentes et le super-G au cours d'une même Coupe du monde à Lake Louise.

Vonn avait accompli l'exploit en 2011, 2012 et 2015, alors que Seizinger avait réussi le balayage en 1997.

L'actuelle meilleure spécialiste de la vitesse a encore devancé la Suisse Lara Gut-Behrami (+0,11), détentrice du petit globe de cristal de la discipline, qui a aussi reçu le grand globe en 2016.

L'Autrichienne Mirjam Puchner (+0,44) a complété le podium devant sa compatriote Tamara Tipler (+0,50) et l'Italienne Federica Brignone (+0,53).

L'Américaine Mikaela Shiffrin s’est classée 6e.

Shiffrin, plutôt spécialiste des épreuves techniques, et qui était passée à côté des deux descentes du week-end, a montré un meilleur visage, pointant à 58 centièmes de la gagnante du jour. Toujours meneuse au général, devant la Slovaque Petra Vlhova et Goggia, elle attendra pour une 72e victoire sur le circuit.

Marie-Michèle Gagnon a réussi à percer le top 10 en terminant 9e (+1,03) de ce super-G à égalité avec la Suisse Joanna Haehlen.

Je suis contente de ma journée, a déclaré Gagnon. J'avais vraiment plus une attitude agressive aujourd’hui [dimanche]. Mais malheureusement, j'ai encore fait trop d'erreurs pour un podium.

La skieuse de Lac-Etchemin avait aussi pris le 9e rang samedi dans la deuxième descente.

« Ce week-end constitue une bonne base sur laquelle s'appuyer pour le reste de la saison. »

— Une citation de  Marie-Michèle Gagnon

C’est un bon début de saison pour l’athlète de 32 ans qui avait terminé à plusieurs reprises parmi les 10 premières lors de la dernière saison. Elle avait d’ailleurs grimpé sur la troisième marche du podium dans le super-G de Garmisch-Partenkirchen en janvier dernier.

Ses compatriotes Candace Crawford, Roni Remme, Stefanie Fleckenstein et Katrina Van Soest ont respectivement abouti aux 36e, 39e, 41e et 42e rangs.

Les skieuses ont rendez-vous samedi et dimanche prochain à Saint-Moritz, en Suisse, pour deux autres super-G.

La descente masculine annulée à Beaver Creek

Les vents violents ont mené à l'annulation de la descente masculine de la Coupe du monde de Beaver Creek.

On ne pouvait pas immédiatement savoir quand ou si la descente sera reprise.

Le point de départ de la course a initialement été abaissé en raison de bourrasques qui ont atteint environ 70 km/h. L'heure de départ a été retardée à trois occasions dans l'espoir que le vent se calme.

Il s'agissait de la première course annulée en raison du vent à Beaver Creek en 11 ans.

Beaver Creek a tout de même présenté trois courses, dont une descente annulée à Lake Louise. Le Suisse Marco Odermatt a remporté le super-G jeudi. Le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde a quant à lui triomphé au super-G, vendredi, et en descente, samedi.

La Coupe du monde masculine se transporte maintenant à Val-d'Isère, en France, pour la présentation du slalom géant et du slalom, le week-end prochain.

Avec les informations de Agence France-Presse, La Presse canadienne, et Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !