•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Michèle Gagnon dans le top 10 à Lake Louise, doublé de Sofia Goggia

Elle dévale une pente enneigée.

Marie-Michèle Gagnon à Lake Louise

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Radio-Canada

Marie-Michèle Gagnon a mieux skié samedi et a fini au 9e rang de la deuxième descente de la Coupe du monde de Lake Louise, remportée par l'Italienne Sofia Goggia.

La Québécoise s'en voulait d'avoir fait une erreur, vendredi, qui lui a fait perdre beaucoup de temps et qui l'a sortie du top 15.

Après avoir analysé la séquence avec son entraîneur, elle a remarqué qu’elle n’avait pas pris la bonne ligne et était fin prête à apporter les ajustements. Dès que j’ai vu ça sur la vidéo, j’ai compris et je savais que je n’allais pas faire la même erreur aujourd’hui.

Elle a effectivement apporté les corrections nécessaires, samedi, avec le dossard no 18, pour s'insérer dans le top 10.

Gagnon a conclu à 1,6 seconde de la gagnante après avoir dévalé le parcours en 1 min 50 s 2/100. L'ancienne spécialiste du slalom, qui se concentre sur les épreuves de vitesse depuis moins d'un an, a le sentiment de progresser.

C’est une performance solide et je suis contente de la façon dont j’ai skié. C’est un bon résultat, mais je sais qu’il y a encore plus de possibilités. Je m’attends à plus que ça, mais je le prends pour progresser avec confiance.

C'est encore Sofia Goggia qui a gagné, cette fois avec un chrono de 1:48,42, nettement plus lent que celui de la veille.

Il faut dire qu'il neigeait.

Je savais qu'il allait commencer à neiger et ça ne me dérange pas parce que la lumière est la même d'un bout à l'autre, a indiqué Gagnon. Ce n'est pas comme si tu passais d'une porte éclairée par le soleil à une autre plus assombrie. J'essaie de tirer avantage des journées comme celles-ci parce que je sais que je peux accomplir quelque chose.

L'Italienne est en pleine forme en ce début de saison. Et tout comme vendredi, elle a battu l'Américaine Breezy Johnson, mais avec un écart moindre.

Une skieuse se maintient en équilibre en plein vol pendant une descente, disputée sous la neige qui tombe.

Sofia Goggia à Lake Louise

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Vendredi, elle avait repoussé Johnson à 1,47 seconde. Samedi, deux skieuses ont réussi à rester dans la même seconde que la championne olympique de 2018.

Johnson a cette fois cédé 84 centièmes, et la Suisse Corinne Suter a terminé au 3e rang à 98 centièmes.

La Canadienne Stefanie Fleckenstein a pris le 39e rang (+3,78), tandis que Roni Remme, le 47e (+4,92) juste devant Candace Crawford (+5,13).

Doublé d’Aleksander Aamodt Kilde à Beaver Creek

Aleksander Aamodt Kilde a fait coup double à Beaver Creek samedi. Il a gagné la descente après le super-G vendredi.

Le skieur norvégien, avec le dossard no 19, a négocié le parcours en un temps imbattable de 1:39,63. Il a devancé l'Autrichien Matthias Mayer de 66 centièmes de seconde.

Kilde a été le seul à franchir la ligne d'arrivée dans les 99 secondes.

Le Suisse Beat Feuz (+1,01) a fini au 3e rang.

À noter la performance de l'Italien Matteo Marsaglia qui, avec son dossard no 28, a réussi à atteindre le top 5, au 4e rang, à 1,20 seconde du temps de référence.

Le meilleur Canadien a été James Crawford (dossard no 48) avec une 30e place (+2,34). Brodie Seger a fini 32e (+2,38), Jeffrey Read 42e (+3,48).

S'élançant avec le dossard no 53, Broderick Thompson n'a pas terminé le parcours.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !