•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dirigeant australien rejette les accusations de « chantage » du père de Djokovic

Il marche la tête basse sur le court.

Novak Djokovic

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Agence France-Presse

Un haut dirigeant australien a rejeté mercredi les accusations de « chantage » formulées par le père de Novak Djokovic à propos de l'obligation vaccinale pour participer aux Internationaux d'Australie, en janvier prochain, à Melbourne.

Si vous êtes un joueur de tennis étranger ou n'importe quel sportif étranger, il est de votre responsabilité à l'égard de la communauté qui vous accueille, a déclaré à la presse Martin Pakula, ministre des Sports de l'État de Victoria, où est présenté le tournoi.

C'est pour cette raison que nous demandons à ces vedettes internationales du tennis de se conformer aux mêmes règles que les habitants de l'État de Victoria. Il ne s'agit pas de chantage, il s'agit de s'assurer que la communauté des habitants de l'État est protégée, a-t-il conclu.

Les organisateurs des Internationaux d'Australie ont confirmé il y a 10 jours que tous les joueurs disputant le tournoi devraient être vaccinés contre la COVID-19, accentuant la pression sur le numéro un mondial, le Serbe Novak Djokovic, neuf fois titré à Melbourne et qui refuse de dire s'il est vacciné ou non.

Dimanche, le père du joueur, qui pourrait décrocher un historique 21e titre majeur, a estimé que son fils ne participerait probablement pas aux Internationaux d'Australie, fustigeant un chantage des organisateurs.

Les deux hommes portent des masques contre la COVID-19 et regardent dans la même direction.

Novak Djokovic en compagnie de son père Srdjan

Photo : afp via getty images / PEDJA MILOSAVLJEVIC

Srdjan Djokovic a également défendu le droit exclusif et personnel de son fils à être vacciné ou pas. Il a affirmé que même lui ne savait pas si Nole était vacciné contre la COVID-19.

Interrogé samedi après sa défaite dans les demi-finales des finales de l'ATP à Turin, Djokovic ne s'est toujours pas prononcé sur son éventuelle participation aux Internationaux d'Australie. On verra bien, on va juste attendre et voir, s'est-il contenté de déclarer en conférence de presse.

Pour l'édition 2021, programmée en février au lieu de janvier, les joueurs et leurs entraîneurs avaient dû faire une quarantaine de deux semaines à l’hôtel. La limite de spectateurs avait été établie à 30 000 par jour, soit 50 % de la capacité. Et durant le tournoi, un confinement de cinq jours avait été décrété dans l'État de Victoria.

En Australie, les autorités ont annoncé dimanche la détection du variant Omicron chez deux passagers vaccinés venus d'Afrique australe. L'Australie a récemment levé l'interdiction pour ses ressortissants vaccinés de voyager à l'étranger sans autorisation et doit ouvrir d'ici la fin de l'année aux travailleurs qualifiés et étudiants internationaux ses frontières fermées depuis plus de 18 mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !