•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Hamelin conclut sa carrière en Coupe du monde avec une médaille

Charles Hamelin

Charles Hamelin

Photo : Associated Press / Zsolt Czegledi

La Presse canadienne

Charles Hamelin a mis fin à sa carrière en Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste avec une médaille d’argent au relais dimanche, à Dordrecht, aux Pays-Bas.

Le vétéran a patiné en compagnie de Pascal Dion, Steven Dubois et Maxime Laoun en finale. Les Canadiens ont été devancés par les Sud-Coréens dans les derniers instants. Les Hongrois ont obtenu le bronze.

C’était une fin de semaine super le fun. Du jeudi au dimanche, j’étais pas mal sharp dans ce que je faisais. Les courses m’ont mis en confiance et m’ont permis de voir ce que je suis encore capable de faire à mon âge [37 ans]. Je suis encore capable de compétitionner contre n’importe qui et de gagner n’importe quelle course, a affirmé l’athlète de Sainte-Julie.

À cause de situations qui sont arrivées [cette fin de semaine], je n’ai pas eu les résultats que je voulais, mais ce n’est pas là que c’est important. C’est dans quelques mois que ça va se passer [aux JO], a poursuivi Hamelin, qui se retirera à l’issue des Championnats du monde, à Montréal, en mars prochain.

Une première pour Dion

Par ailleurs, Dion a mis la main sur un premier titre en Coupe du monde. Il a terminé au sommet du classement général du 1000 m.

Lors de cette quatrième et dernière étape de la saison, le Montréalais a conclut au 4e rang. Le Hongrois Shaoang Liu l’a emporté devant son compatriote John-Henry Krueger. L'Italien Pietro Sighel a reçu le bronze.

Avant la finale, j’étais déjà certain de terminer premier au cumulatif du 1000 m pour les Coupes du monde, alors je n’avais vraiment aucune pression. Avec mon entraîneur, on a décidé d’essayer une autre stratégie pour voir si ça m’allait. Finalement, ça n’a pas si bien été, mais c’était plus pour prendre de l’expérience et essayer de courser d’une façon différente, a raconté Dion, qui est surpris lui-même de sa tenue sur 1000 m depuis le début de la saison.

Pendant toutes mes années en Coupe du monde, je n’ai jamais fait de top 10 au classement général. De finir premier, c'est quand même nouveau… Je ne savais vraiment pas que j’allais être en position de faire un résultat comme ça.

Dion avait enregistré des troisièmes places sur cette distance à Pékin et à Nagoya et une deuxième à Debrecen la fin de semaine dernière.

Kim Boutin s’illustre à nouveau

À quelques semaines des Jeux de Pékin, tout semble tomber en place pour Kim Boutin. Au lendemain de sa victoire au 500 m, la Québécoise est revenue à la charge avec l’argent au 1000 m.

Après s’être emparée de la tête avec deux tours à faire, Boutin a été devancée dans la dernière ligne droite par la Sud-Coréenne Choi Min-jeong. La Néerlandaise Suzanne Schulting, championne du monde en titre, a complété le podium.

Également de la finale, la Néo-Brunswickoise Courtney Sarault a pris le 4e rang.

Ça me satisfait amplement de retrouver un peu de confiance sur cette distance-là. Ça m'a fait du bien. J’ai retrouvé la Kim qui aime courser devant et qui a des jambes jusqu’à la fin. Je suis bien contente d’avoir pu monter sur le podium sur cette distance aussi, a indiqué Boutin.

Lors des trois étapes précédentes de la Coupe du monde, la Sherbrookoise de 26 ans n’avait récolté qu’une médaille individuelle. Elle avait obtenu le bronze la semaine dernière à Debrecen, en Hongrie, au 500 m.

Plus tard en journée, elle a ajouté une autre médaille d’argent à sa récolte avec le relais. Alyson Charles, Florence Brunelle et Sarault sont les autres patineuses canadiennes qui ont pris part à la finale, remportée par les Néerlandaises. Les Italiennes ont fini 3es.

Formé de Brunelle, Charles, Dubois et Pierre-Gilles, le relais mixte canadien a terminé 5e après avoir gagné la finale B. Les Néerlandais ont gagné l’or, les Hongrois, l’argent, et les Chinois, le bronze.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !