•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien battu à Buffalo

Le Canadien de Montréal a poursuivi sa glissade au classement, vendredi soir, en s'inclinant 4-1 devant les Sabres de Buffalo.

À genoux sur la glace, Tyler Toffoli tente de contrôler la rondelle du revers, alors qu'un adversaire est étendu à côté de lui.

La frustration règne dans le camp du Canadien.

Photo : La Presse canadienne / Joshua Bessex

La Presse canadienne

L'entraîneur-chef du Canadien de Montréal Dominique Ducharme répète depuis des semaines que son équipe a besoin de l'effort de chacun de ses joueurs pour espérer l'emporter, et non de celui de quelques individus seulement. Le message semble toutefois tomber dans l'oreille d'un sourd, soir après soir.

Ç'a de nouveau été le cas vendredi, lorsque le CH a commis de nombreux revirements dans sa zone et poursuivi sa glissade au classement en s'inclinant 4-1 devant les Sabres au KeyBank Center de Buffalo.

C'est frustrant. Tu deviens ton pire ennemi, et c'est ce qu'on a fait ce soir. On a le contrôle de cette rondelle-là. Nous sommes dans la LNH, tu es capable de faire des jeux. Et faire des jeux, ça ne veut pas dire que ça doive passer aux meilleurs jeux de la semaine tout le temps. Ce sont des jeux efficaces, intelligents, bien exécutés. C'est ce qu'on a fait en première période, et aussitôt qu'on s'éloigne de ça... On ne peut pas avoir un système pour défendre ça, a résumé Ducharme, visiblement fâché.

Tage Thompson, deux fois, Cody Eakin et Kyle Okposo ont noirci la feuille de pointage pour les Sabres (8-10-2), qui ont mis un terme à leur série de quatre défaites.

Josh Anderson a été le seul à riposter pour le Tricolore (5-15-2), qui tentait de rebondir après avoir perdu 6-3 face aux Capitals de Washington mercredi.

Josh a été notre meilleur attaquant ce soir. Pour moi, quand on parle d'effort, on parle d'exécution et de décision avec la rondelle. C'est là qu'on se met dans le trouble, qu'on se tire dans le pied et qu'on court après le jeu. C'est là qu'on devient désorganisé, car il n'y a pas une façon de contrer un revirement. Ça n'existe pas. Il faut être capable de faire ces jeux-là, a dit Ducharme.

Josh Anderson a envoyé un message aux vétérans de l'équipe, qui doivent fournir un effort soutenu.

Il faut être meilleurs. Les jeunes arrivent ici et ils nous observent. Ce sont eux qui travaillent, qui performent. Je ne dis pas que c'est tout le monde – je m'inclus là-dedans –, mais la constance n'est pas au rendez-vous. Il faut qu'on se serre les coudes. Il le faut, car on veut avoir du plaisir lorsqu'on arrive à l'aréna. En ce moment, on n'en a pas.

Le gardien Samuel Montembeault devra patienter encore un peu avant de savourer une deuxième victoire cette saison. Il a fait ce qu'il a pu, dans les circonstances, et il a terminé sa soirée de travail avec 35 arrêts.

Son vis-à-vis, l'ex-gardien du Canadien Dustin Tokarski, a repoussé 25 tirs. Il s'agissait de sa première victoire contre son ancienne équipe.

Encore une fois, les choses ont bien mal commencé pour les hommes de Dominique Ducharme.

Le Bleu-blanc-rouge a de nouveau accordé le premier filet du match. Cette fois-ci, l'attaquant Artturi Lehkonen a été à l'origine d'un revirement dans son territoire qui a préparé le filet de Thompson, à 4:08 du premier tiers.

Anderson a ramené les deux équipes à la case départ avec 7:16 à écouler au cadran en profitant d'une bourde de Jeff Skinner en zone défensive pour s'emparer d'un disque libre dans l'enclave et battre Tokarski d'un tir des poignets précis. Il s'agissait de son cinquième filet cette saison.

Les Sabres sont revenus à la charge en deuxième période avec deux buts sans riposte.

Eakin a d'abord profité d'une bourde de Jeff Petry dans le territoire des Sabres pour décamper et compléter habilement une descente à trois contre un. Puis, avec moins de cinq minutes à jouer à la période, Okposo a profité de la nonchalance des Montréalais en supériorité numérique pour doubler l'avance des siens.

Ben Chiarot a reconnu que les Sabres avaient marqué des buts opportuns, qui ont fait très mal au CH.

C'est certain qu'il y a des hauts et des bas, lorsque les choses ne vont pas bien. On joue sur les talons, c'est normal. Mais je n'ai pas l'impression que c'était le cas ce soir. Ils nous ont brisé les reins avec quelques buts opportuns à des moments clés, et ç'a complètement brisé notre rythme. C'était l'équivalent de recevoir un coup de pied au derrière au pire moment imaginable.

Thompson a mis un terme à la tentative de remontée du Tricolore à 3:29 de la troisième période avec son deuxième filet du match. Et le Canadien a perdu pour une deuxième fois d'affilée à l'étranger.

Jonathan Drouin ne croit pas que ses coéquipiers et lui sont découragés, mais il admet que la confiance commence à manquer.

Non, il n'y a pas de découragement sur le banc, mais c'est sûr que c'est difficile de garder ta confiance quand tu commences à perdre beaucoup de matchs comme on le fait en ce moment. On dirait que chaque fois qu'ils ont une chance de marquer, elle rentre dans notre filet. On offre trop de chances de marquer de qualité pour l'équipe adverse. Cela a été le cas sur le quatrième but ce soir, celui de Thompson. Montembeault n'avait pas beaucoup de chance de faire l'arrêt là-dessus.

Ducharme avait préconisé de nouveau une formation à 11 attaquants et 7 défenseurs. Cette manoeuvre lui avait souri la semaine dernière, dans une victoire de 6-3 sur les Predators de Nashville. Pas cette fois-ci.

L'attaquant Cédric Paquette avait cédé sa place au défenseur Mattias Norlinder. Le Suédois de 21 ans a disputé un troisième match dans le circuit Bettman, et il a bien réussi pour un premier à l'extérieur du Centre Bell.

Ducharme en a aussi profité pour jongler avec ses trios, réunissant notamment Jonathan Drouin à Nick Suzuki et à Cole Caufield. Une expérience qui, comme c'est souvent le cas depuis le début de la campagne, a donné des résultats mitigés.

Il s'agissait du deuxième match cette saison entre le Tricolore et les Sabres. La formation new-yorkaise l'avait emporté 5-1, le 14 octobre dernier. Montembeault était alors le gardien partant.

Le Canadien dispute deux matchs en deux soirs. Ducharme a déjà confirmé que le gardien Jake Allen retrouvera son filet face aux Penguins à Pittsburgh samedi.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !