•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rejouer avec les Jets, une « bénédiction » pour Laurent Duvernay-Tardif

Duvernay-Tardif a aussi reconnu que des coéquipiers l'ont interrogé quant au vaccin contre la COVID-19.

Avant un match au MetLife Stadium, il s'échauffe.

Laurent Duvernay-Tardif

Photo : usa today sports / Brad Penner

Associated Press

Le joueur de ligne offensive Laurent Duvernay-Tardif a été inactif pour les sept premiers matchs des Chiefs cette saison.

À la semaine 8, il était apte à jouer après s'être remis d'une fracture à la main, mais il a été laissé de côté.

Il a renoncé à sa clause de non-échange et est passé aux Jets le 2 novembre, en échange de l'ailier rapproché Daniel Brown.

Le Québécois de 30 ans a fait ses débuts avec New York 12 jours plus tard, pour trois jeux avec les unités spéciales, contre Buffalo.

Après une séquence de jeu, il est assis au banc avec ses coéquipiers.

Laurent Duvernay-Tardif

Photo : usa today sports / Brad Penner

Dimanche dernier, contre Miami, Duvernay-Tardif a entamé le match en tant que garde à droite, à la place de Greg Van Roten.

J'étais vraiment content de rejouer, a-t-il dit. C'est pour ça que je suis venu ici. C'est incroyable. C'est une bénédiction.

Il a amorcé 57 matchs sur 60 avec Kansas City après avoir été repêché au sixième tour en 2014.

Duvernay-Tardif a disputé une première rencontre dans la NFL en 2015. Son dernier avec les Chiefs a été leur victoire de 31-20 au Super Bowl, le 2 février 2020, contre les 49ers de San Francisco.

Il embrasse le trophée Vince-Lombardi remis aux champions du Super Bowl.

Laurent Duvernay-Tardif

Photo : Getty Images

Pour un gars qui n'avait pas joué depuis ce Super Bowl, il ne lui a pas fallu longtemps pour se débarrasser de la rouille.

Il a bien joué, a déclaré l'entraîneur-chef des Jets, Robert Saleh. C'est sûr qu'il y aura toujours des jeux que vous aimeriez reprendre, mais je suis ravi qu'il ait une nouvelle chance.

Duvernay-Tardif, qui apprend en accéléré les systèmes de jeu des Jets, est bien apprécié de ses nouveaux coéquipiers.

Le gars est un docteur, c'est fou, a dit le bloqueur à droite Morgan Moses, en souriant. Je lui ai demandé en blague : "Hé, peux-tu me donner une intraveineuse?" Du genre : "Où tu étais au camp d'entraînement, quand nous étions tous en train de crever?"

C'est super de l'avoir ici. C'est vraiment un bon gars. Ce qu'il a fait en dehors du terrain, c'est fabuleux.

Duvernay-Tardif a reconnu que des coéquipiers l'ont interrogé quant au vaccin contre la COVID-19.

Cette semaine, les quarts des Jets Mike White et Joe Flacco, qui n'est pas vacciné, ont été placés sur la liste de joueurs à l'écart.

« J'ai l'impression qu'en tant que professionnel de la santé, nous avons la responsabilité d'essayer de donner la meilleure information possible. »

— Une citation de  Laurent Duvernay-Tardif

C'est une décision personnelle, mais c'est sûr que je crois que tout le monde devrait se faire vacciner. J'essaie d'énoncer les faits et de rester objectif, a-t-il expliqué.

Il a déjà laissé sa marque sur le terrain. Et en dehors de celui-ci, le travail accompli en centre de soins de longue durée, notamment, ça ne fait que commencer.

Il tient dans sa main droite un contenant à analyser en laboratoire.

Laurent Duvernay-Tardif a prêté main-forte dans un CHSLD, mettant sa carrière professionnelle de joueur de football en veilleuse.

Photo : Facebook/Laurent Duvernay-Tardif

Le football est une aventure incroyable, mais c'est aussi, pour moi, une plateforme qui amène à promouvoir un plus grand message, a dit Duvernay-Tardif.

Pour moi, c'est la santé publique. Essayer de faire de la prévention auprès des enfants, et ainsi de suite.

« J'espère que ce que j'ai fait va me suivre, parce que je veux l'utiliser pour essayer d'avoir un plus grand impact. »

— Une citation de  Laurent Duvernay-Tardif

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !