•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiennes veulent rebondir vers le podium en trampoline

Une gymnaste effectue une figure dans les airs.

Sarah Milette en action au trampoline lors des Jeux panaméricains de Lima, au Pérou, en 2019

Photo : Getty Images / CRIS BOURONCLE

Sarah Millette a été la meilleure Canadienne aux Championnats du monde de trampoline avec une 8e place le week-end dernier, à Bakou, en Azerbaïdjan.

C’était cependant la première fois en six ans que les Canadiennes étaient exclues du podium à cette compétition.

Et quand Rosie MacLennan s’est retrouvée au 4e rang aux Jeux de Tokyo, c’était la première fois que les Canadiennes étaient exclues du podium depuis l’arrivée du trampoline aux Olympiques en 2000.

Bref, le Canada devra tenter de rebondir à temps pour reprendre sa place aux Jeux de Paris

Millette a connu une excellente semaine. Outre sa 8e place en solo, qui constitue un sommet pour elle, l’athlète de Longueuil a récolté des 4es places en équipe et en synchro avec Sophiane Méthot.

J’étais vraiment contente de faire une première finale individuelle, a-t-elle confié à Radio-Canada Sports.

Mon objectif était de faire un top 12. Donc, c’est sûr que je ne pouvais pas être déçue de la 8e place, même si ma routine n'a pas été ma meilleure.

Il s’agissait d’une première compétition en présentiel pour nombre de trampolinistes canadiennes depuis le début de la pandémie. Pour Sarah Milette, la plus récente était une épreuve de Coupe du monde qui s’était aussi tenue en Azerbaïdjan en février 2020.

C’est sûr que c’était stressant. Ça s’est bien passé lors des entraînements. Mais quand je suis allée faire ma première routine devant les juges et tout le panel d’une vingtaine de personnes qui te regarde, ça faisait vraiment différent. J’étais vraiment stressée quand j’ai vu ça.

On s’est vite remis dans l’ambiance et c’est sûr que ça va aider la motivation de pouvoir enfin reprendre les compétitions en personne.

Si les variants de la COVID-19 se tiennent tranquilles, le calendrier habituel des compétitions internationales reprendra le printemps prochain.

Le processus de qualifications pour les Jeux olympiques de Paris s’amorcera quelques mois plus tard.

Le Canada tentera de qualifier deux trampolinistes pour les Jeux, comme ça avait été le cas en 2004, en 2008 et en 2012.

La compétition sera fort relevée, puisque trois Canadiennes ont terminé parmi les 16 premières à la compétition individuelle des mondiaux. Millette a fini 8e, Rachel Tam, 11e, et Sophiane Méthot, 16e.

La double championne olympique et double championne mondiale Rosie MacLennan n’était pas à Bakou. À 33 ans, elle n’a cependant pas annoncé sa retraite. Peut-être décidera-t-elle de se lancer à la poursuite d’une cinquième présence aux JO.

La Bélarusse Tatsiana Piatrenia, championne mondiale en 2017, vient d’effectuer un retour à la compétition à l’âge de 40 ans, et elle a atteint les demi-finales des mondiaux le week-end dernier.

À 33 ans, Rosie MacLennan est donc encore toute jeune et Sarah Millette, à 24 ans, a tout le temps devant elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !