•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rams et la NFL verseront 1 milliard de dollars à la ville de St. Louis

Des joueurs de football écoutent les directives de leur quart-arrière.

Les Rams de Los Angeles lors d'un caucus

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

La Presse canadienne

La NFL et le propriétaire des Rams de Los Angeles, Stan Kroenke, paieront 790 millions de dollars américains (1 000 187 400 $ CA) pour régler une poursuite intentée par des intérêts de St. Louis à la suite de la délocalisation du club du Missouri vers la Californie, selon un communiqué commun de la Ville et du comté de Saint Louis.

Les détails de l'entente n'ont pas été dévoilés, pas plus que les montants précis versés par Kroenke et les propriétaires des 31 autres formations de la ligue.

Les autorités municipales n'ont pas encore déterminé de quelle façon cet argent sera utilisé.

Le règlement, conclu en médiation, met fin à des procédures de quatre ans et demi. Kroenke et la NFL ont échoué dans leurs tentatives de voir la poursuite être déboutée ou au moins déplacée vers une autre juridiction. Les tribunaux ont de leur côté répondu positivement aux demandes de St. Louis de révéler les informations financières des propriétaires, ce qui a résulté en cet accord rapide.

La poursuite de plus de 1 milliard, déposée en 2017 au nom de la Ville de St. Louis, du comté de St. Louis et du St. Louis Regional Convention and Sports Complex Authority, devait être entendue le 10 janvier. Elle prétendait que le déménagement des Rams vers Los Angeles a privé la région de millions de dollars en taxes diverses, qu'il avait été fomenté dès 2013, que l'équipe a par la suite menti sur ses intentions et que la ligue a ignoré ses propres règles de délocalisation en permettant ce déménagement.

La NFL, les Rams et Kroenke arguaient que ces règles ne sont pas coulées dans le béton et que la ligue avait le droit d'approuver ce déménagement qui était clairement dans ses intérêts et dans ceux des propriétaires des 32 équipes.

Une série de revers devant les tribunaux de la part de Kroenke et de la NFL ont accéléré le règlement dans cette affaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !