•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette firme d’analyse prédit 23 médailles canadiennes aux JO de Pékin

Les médailles d'argent, d'or et de bronze sont sur fond noir.

Les médailles des Jeux de Pékin

Photo : Gracieuseté : COBOG

La Presse canadienne

Gracenote, une entreprise d'analyse de données, prédit que la Norvège dominera le tableau des médailles aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin, tandis que le Canada conclurait au 5e rang avec un total de 23.

La compagnie basée en Californie, qui fournit des analyses statistiques à plusieurs ligues sportives du monde, a rendu publiques ses projections de médailles pour les Jeux de février prochain.

Gracenote a placé la Norvège, la Russie, l'Allemagne et les États-Unis dans le top 4. Selon elle, la Norvège triomphera grâce à une récolte de 45 médailles, dont 22 en or. La récolte canadienne consisterait en 5 médailles d'or, 8 d'argent et 10 de bronze. La Chine, pays hôte, amasserait huit médailles, dont quatre d'or.

Elle a attribué des médailles d'or au Canada en hockey masculin et féminin, au spécialiste des bosses Mikaël Kingsbury, au planchiste Maxence Parrot, ainsi qu'au patineur de vitesse Laurent Dubreuil, mais s'attend à ce que le pays soit blanchi au curling.

Il s'agit de prévisions à la hausse pour le Canada. À 100 jours des JO, Gracenote lui prédisait 21 médailles, dont 4 d'or.

Un jeune homme croque une médaille.

Mikaël Kingsbury est pressenti pour conserver son titre olympique.

Photo : Twitter FISfreestyle

La Norvège avait terminé au sommet du tableau des médailles avec 39, dont 14 d'or, aux derniers Jeux de Pyeongchang en 2018. Le Canada avait pris le 3e rang avec 29 médailles, dont 11 d'or, derrière l'Allemagne (31).

La délégation canadienne s'était classée devant les États-Unis (23) en Corée du Sud, mais n'a pas encore récolté plus de médailles que ses voisins continentaux lors de deux Jeux d'hiver consécutifs.

Soulignons que la pandémie de COVID-19 a obligé plusieurs athlètes de l'Asie à renoncer à des compétitions internationales, ce qui a entraîné un manque de données à analyser pour Gracenote.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !